Accueil / Actualités / Forum Takoubelt de Gossi : Les principes de la consolidation de la paix arrêtés

Forum Takoubelt de Gossi : Les principes de la consolidation de la paix arrêtés

Gossi a abrité le Forum de Taboubelt organisé par l’association Temedt du 29 au 30 septembre 2016. Il s’agissait de définir certains principes visant à consolider la paix, à promouvoir et protéger les droits humains.

 Le président de Temedt a procédé à l’ouverture du Forum le 29 septembre 2016. C’était en présence du représentant du ministre de la Réconciliation, Mohamed El Moctar, parrain de la rencontre.

“Nous sommes très heureux de participer à ce forum. Nous remercions et félicitons Temedt pour son initiative salvatrice d’organiser un forum à Gossi pour la paix et la réconciliation qui réunit toutes ces coordinations nationales”, a déclaré le représentant du ministre. Le Forum visait à asseoir certains principes devant consolider la paix, protéger et promouvoir les droits humains.

Selon le président de Temedt Ibrahim Ag Idbaltanat, “la population de Gossi doit avoir la fierté de ce qu’elle a accompli et continue d’accomplir, la préservation de la cohésion sociale. Nous ne pouvons plus rester les bras croisés face à cette folie meurtrière où tuer son frère de lait ou de sang devient la mode”.

Temedt, grâce à l’appui du gouvernement, avec l’accompagnement de la Fondation Rosa Luxembourg/AEN, l’Unesco ainsi que le président du Patronat du Mali, a entrepris des initiatives visant à réinstaurer la paix.

Le Forum s’est articulé autour de quatre grands axes dont les objectifs spécifiques consistent à susciter les dialogues/échanges intercommunautaires pour éliminer la méfiance et améliorer la cohabitation entre les membres des différentes communauté, contribuer à l’émergence de leaderships pour la paix, contribuer à promouvoir le vivre ensemble pour une meilleure cohésion sociale, contribuer à créer un climat de confiance entre les populations et l’Etat pour une bonne mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation.

Pour le président du Temedt, “le Mali est multi-ethnique, une richesse de son histoire avec une diversité linguistique, de culture, un formidable héritage précieux dont on doit être jaloux. Malgré le nom Amaghid, Amachag, Afaghis, Ag Ensar, nous sommes en vérité la même famille qui a des problèmes qui doivent être gérés par nos leaders”.

Le forum intervient après une série de crise, qui a secoué l’équilibre politique, sociétal et sécuritaire.

Au représentant du ministre de la Réconciliation nationale de rappeler le passé millénaire glorieux du Mali qui a connu des hauts et “des bas toujours surmontés grâce à son génie, ses valeurs fondées sur la tolérance, le pardon, le respect de l’autre et le respect de sa diversité, bouleversé par la crise multidimensionnelle de 2012 qui a impacté négativement le développement socio-économique, le tissu social, l’appauvrissement des populations rendues déjà vulnérable par les sècheresses successives”.

Le ministère de la Réconciliation nationale a engagé d’importantes actions portant sur la promotion du dialogue social à travers les rencontres intra et intercommunautaires organisées au niveau des villages/fractions, communes cercles, régions, qui ont permis de sauvegarder la paix sociale et consolider le vivre-ensemble.

Par l’indicateur de renouveau

Voir aussi

Mali: le poids des religieux dans la campagne pour la présidentielle

Share this on WhatsAppMali poids religieux campagne présidentielle Au Mali, à presque un mois de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *