Accueil / Opinions / En un mot : Le ministre à abattre
Dramane Aliou Koné, DP L'INDICATEUR

En un mot : Le ministre à abattre

Pour avoir éventré un grand complot contre les pauvres et l’égalité des chances, en annulant le recrutement de 501 agents d’appui dans la fonction publique, d’aucuns cherchent à jeter en pâture le ministre de l’Economie et des Finances : en l’accusant de volte-face.

Ils insinuent qu’il avait signé des correspondances pour approuver le recrutement direct d’agents de catégorie D et E. Or, le seul ministre compétent en la matière est celui de la Fonction publique. Ce sont donc les proches de Mme le ministre Diarra Raky Talla qui ont magouillé avec le directeur des ressources humaines du secteur de l’Economie – déjà révoqué – et le chef du cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, qui a trahi son chef et devra rendre son tablier.

Ces mêmes personnes rappellent paradoxalement que si Dr. Boubou Cissé était dans le coup, il n’allait pas s’opposer au dossier. Et les accusations de son revirement à cause d’une présumée menace du président des jeunes du RPM sont d’autant plus ridicules que le jeune ministre est vomi par de nombreux cadres du parti présidentiel à qui il refuse de servir des passe-droits et autres marchés scabreux.

Des politiciens comme de nombreux collègues de l’homme au gouvernement pensent profiter de cette affaire pour se payer sa tête. Boubou Cissé est devenu un obstacle à toutes leurs sales affaires et reçoit quotidiennement l’onction populaire pour cette œuvre de salubrité des finances publiques enclenchée.

DAK

Source: L’Indicateur du Renouveau

 

Voir aussi

Election présidentielle au Mali : le chef de l’ONU appelle toutes les parties au calme

Share this on WhatsApp  Au lendemain du second tour de l’élection présidentielle malienne, le chef …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Malizine

GRATUIT
VOIR