Accueil / Opinions / En un mot : Le ministre et les “bègues”

En un mot : Le ministre et les “bègues”

Merci à Dramane Aliou Koné de m’avoir donné l’occasion d’animer une fois cette illustre rubrique pour répondre à un ministre qui vient de prouver une fois de plus qu’il ne mérite pas la charge à lui confiée. Je parle d’un individu se nommant Mamadou Ismaël Konaté qui n’a trouvé d’autres chats à fouetter que de répondre à un article de presse, en stigmatisant les défaillances physiques de ses “adversaires”.

Sur les réseaux sociaux, précisément Facebook, le très controversé Me Konaté, ministre de la Justice, des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux du Mali, s’est fendu d’un article qui pue l’inélégance, voire la haine, car truffé de railleries sur le handicap de son prochain. En ironisant le bégaiement, il s’attaquait à près de 33 % de la population malienne, donc à des millions de Maliens dont il est censé promouvoir les droits en tant que ministre des Droits de l’Homme. C’est un acte condamné par sa fonction, par la religion, par la bienséance tout court.

Cette sortie hasardeuse de l’avocat prouve finalement le désarroi d’un homme que le peuple a déjà désavoué dans sa tentative d’instrumentalisation de la justice à des fins personnelles. L’Association des bègues du Mali aurait pu faire un communiqué pour dénoncer Me Konaté, mais c’était faire trop d’honneur à l’homme qui oublie que le président de la République en personne, son bienfaiteur, bégaye.

Source:L’indicateur De Renouveau

Voir aussi

Présidentielle 2018 : Les attentes des nouveaux majeurs

Share this on WhatsApp  Les groupes de causeries (Grin en langue nationale bamananka), depuis le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *