Accueil Insécurité Général El Hadji Ag Gamou ; Les Raisons d’un Combat

Général El Hadji Ag Gamou ; Les Raisons d’un Combat

58
0
PARTAGER

Clarification, c’est ainsi que l’on pourrait qualifier la missive de Houday Ag Mohamed au sieur Dembélé (Responsable du Comité de soutien au Général Gamou). Face aux menaces de toutes sortes, surtout des ennemis de la paix, le Imghades et Alliés ont, faut – il le comprendre, décidé d’assumer leurs responsabilités. Lire extenso la missive !

J’ai l’honneur de vous  informer que suite à l’effondrement de l’Etat dans les Régions du Nord depuis les évènements de 2012, les membres de la Communauté Imghades et Alliés qui n’ont pas adhéré aux groupes armés qui ont occupé nos terroirs, ont fait l’objet de toutes sortes d’exaction et de brimade.

Face à cette situation insoutenable et en l’absence de tout recours étatique et autres, les Imghades et leurs alliés ont décidé après analyse de la situation de prendre en charge leur propre sécurité et participer au processus de paix et de réconciliation nationale.

Fort de ce qui précède, la majorité des Communautés Imghades et leurs alliés se sont retrouvés en Congrès  constitutif à Takalot (Commune de Kidal) les 27 et 28 janvier 2016.

Le Congrès a décidé à l’unanimité de mettre en place un organe exécutif dénommé ” Conseil Supérieur des Imghades et Alliés ” avec un Bureau de 33 membres présidé par le Général Eladji Ag Gamou et secondé par un premier vice – président chargé des questions politiques, Monsieur Alhamdou Ag IlYene, Ambassadeur du Mali au Niger.

C’est à ce titre et en vertu de ce mandat communautaire imposé par les réalités du terrain que ces deux principaux responsables de notre Conseil ont été sollicités par tous les acteurs soucieux du retour de la paix et de la réconciliation dans notre pays et dans toute la sous – région.

Le Conseil Supérieur des Imghades et Alliés n’est pas seul dans cette situation, l’architecture sociologique et politique de notre pays connait bien  ce genre d’organisation résultant des effets néfastes des rébellions successives, de l’effritement de l’autorité de l’Etat et qui ont conduit à des réflexes d’autodéfense communautaire.

Contrairement à la cabale actuellement menée par certains milieux contre nos deux hauts responsables, ceux – ci ne sont nullement en mission de reconquête de la Région de Kidal pour le compte de l’Etat mais inscrivent plutôt leur action dans le cadre de la protection de leur communauté. Ils ont été régulièrement désignés à cet effet. Leur statut de serviteurs de l’Etat est bien identique à celui des membres d’autres mouvements qui occupent encore des fonctions politiques, civiles et militaires et qui continuent d’émarger au budget d’Etat du Mali.

Le Conseil Supérieur des Imghades et Alliés reste résolument attaché au retour de l’autorité de l’Etat par les voies pacifiques et consensuelles telles que prévues par l’accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger.

Vous souhaitant bonne réception, je vous pried’agréer, Monsieur, l’expression de nos sentiments de très haute considération.

 

Bamako, le 05 septembre 2016

Le Secrétaire à la Communication

Source: Le Malien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here