Accueil / Une / Colère des migrants: IBK va couper des têtes

Colère des migrants: IBK va couper des têtes

Des têtes vont tomber a promis le président de la République aux Maliens de l’extérieur frustrés par le présumé accord de rapatriement entre le Mali et l’UE et le comportement des agents consulaires à Paris.

 Les autorités ont du mal à convaincre tout le monde qu’aucun accord de réadmission n’a été signé au sujet de leurs ressortissants en situation irrégulière dans les pays de l’Union européenne. En tout cas, les protestations se poursuivent. Une rencontre était  prévue ce mardi 3 janvier 2017 par des jeunes dans la localité de Kayes. C’est dans ce contexte que le président Ibrahim Boubacar Kéita s’invite dans le dialogue.

Dans son message d’allocution aux Maliens de l’extérieur, le président Ibrahim Boubacar Kéita a commencé par saluer leur dévouement. “Vous contribuez grandement aux efforts de développement de notre pays”, a-t-il déclaré. Et comme il s’est adressé directement aux Maliens de France qui ont occupé le consulat en France. Il a enfoncé le clou en se prononçant ainsi : “J’ai entendu votre message ! J’ai pris la mesure de vos frustrations, j’en tirerai très bientôt toutes les conséquences”.

En plus, le président IBK a dit que des têtes vont tomber. Le consul général du Mali à Paris a déjà été limogé, pour notamment avoir très mal géré l’occupation des locaux du consulat.

A D. avec RFI

Voir aussi

Annonce de nomination de quatre nouveaux gouverneurs : Le gouvernement veut séduire l’électorat des régions non opérationnelles

Share this on WhatsApp  Les gouverneurs de Bougouni, Dioïla, Koutiala et Nioro du Sahel seront …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *