Accueil Le Monde Investiture de Donald Trump : Une star accepte enfin de chanter, mais...

Investiture de Donald Trump : Une star accepte enfin de chanter, mais à une condition…Photo

17
0
PARTAGER

Le 20 janvier prochain, Donald Trump sera officiellement élu 45e président des États-Unis. Comme lors de chaque investiture présidentielle, la tradition veut que cette cérémonie soit célébrée par les grands artistes. En 2009 et 2013, Barack Obama avait ainsi réuni Aretha Franklin et Beyoncé pour interpréter l’hymne américain. Cette dernière l’avait d’ailleurs chanté en play-back. Mais pour le cas de Donald Trump, son équipe a eu du mal à trouver une star pour chanter à sa cérémonie d’investiture.

Mais la pop star britannique, finaliste de l’émission X-Factor, n’est pas contre l’idée de chanter au cours de l’investiture du prochain président américain, le 20 janvier. Mais la chanteuse a émis une condition pour se produire à Washington.

Contrairement à Céline Dion, Elton John, Bruno Mars, Justin Timberlake, le groupe Kiss ou Andrea Boccelli, elle n’a pas dit non à Donald Trump. Enfin pas tout à fait. Alors qu’elle s’est vue, elle-aussi, proposer de chanter à l’investiture de Donald Trump le 20 janvier, Rebecca Ferguson a accepté. Mais la présence de la star britannique, âgée de 30 ans, devant le Capitole à Washington ne se fera qu’à une condition.

Sur son compte Twitter, l’ancienne finaliste du télé-crochet X-Factor a expliqué sa décision à ses abonnés concernant la cérémonie d’investiture de Donald Trump, 45ème président des Etats-Unis.

« On me l’a proposé et voici ma réponse, écrit-elle. Si vous m’autorisez à chanter Strange Fruit, une chanson historiquement très importante, une chanson qui a été blacklistée aux États-Unis, car jugée trop controversée. Une chanson qui parle au peuple noir d’Amérique, méprisé et opprimé aux États-Unis. Une chanson qui nous rappelle combien l’amour est la seule chose qui peut tout vaincre et venir à bout de la haine dans ce monde, alors dans ce cas, j’accepte avec plaisir votre invitation et on se voit à Washington! ».

Ce morceau n’a définitivement pas été choisi par hasard. Interprété par Billie Holiday, l’une des voix afro-américaines les plus emblématiques du jazz, il est considéré comme l’un des premiers titres contestataires de l’Amérique. Symbole du rassemblement de toutes les victimes d’actes racistes et plus particulièrement du lynchage des afro-américains durant le XXe siècle. Strange Fruit avait été repris par la star militante Nina Simone en 1965.

Pour le moment, les équipes de Donald Trump n’ont pas encore répondu au message de Rebecca Ferguson. Seule la présence de la jeune chanteuse Jackie Evancho, ancienne finaliste de American’s Got Talent, a été officialisée. L’artiste, âgée de 16 ans, aura pour mission de chanter l’hymne américain devant des millions de téléspectateurs, comme le fit Beyoncé en 2013 pour la seconde investiture de Barack Obama. Le Choeur du Tabernacle mormon et les danseuses de la troupe The Rockettes doivent également participer à la cérémonie.

Il faut rappeler que Rebecca Ferguson est maman de deux enfants, la jeune femme a été victime d’exclusion dans son enfance. La chanteuse a grandi dans une famille qui avait peu d’argent, et se réjouit d’avoir pu concrétiser ses rêves dans la musique.

 

Source: Afrikmag

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here