Accueil Afrique Burkina Faso: 10 à 20 ans de prison ferme requis contre des...

Burkina Faso: 10 à 20 ans de prison ferme requis contre des militaires

12
0
PARTAGER

La peine est surement très lourde. Dans la matinée de ce lundi, vingt-quatre soldats burkinabè ont été condamnés à dix ans de prison ferme chacun par le parquet pour avoir planifié des projets de libération des généraux de l’ex régiment écroués à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA).

Ils étaient en tout 29 militaires dont deux civils (un marabout et un conducteur de tricycle). Le parquet militaire a requis 20 ans de prison ferme contre 3 personnes dont le cerveau présumé du projet d’attaque de la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA), le caporal Madi Ouédraogo. Et le parquet militaire a requis contre 24 autres militaires, une  condamnation à 10 ans ferme pour ‘’complot militaire’’. Sur bénéfice de doute, le parquet militaire a préconisé la relaxe pour  deux autres soldats, Gansoré Jean Charles et Coulibaly Patrice
Selon les informations, lors de l’audience, le tribunal militaire, reprochait aux accusés de n’avoir pas informé leur hiérarchie des actes qui se tramaient en vertu d’une règle militaire qui stipule que ‘’le compte rendu libère le subordonné’’.

Au sujet du délit de détention illégale d’armes, le parquet a requis 2 ans avec surpris pour la majorité des soldats, tandis qu’il a requis 5 ans ferme pour certains. Alexis Mamboné lui  bénéficie de la relaxe.

Le reste des militaires sur lesquels pesaient l’association de malfaiteurs et/ou détention illégale d’armes et de munitions, la requalification de leurs charges, ils  risquaient dès lors la peine capitale.

« L’absence de débats dans la requalification des faits par le tribunal est un sérieux grief que les avocats de la défense ont retenu contre le tribunal militaire, avant d’entamer leurs plaidoiries qui sont toujours en cours », écrit Koaci.

Yao Junior L
Source: Afrikmag

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here