Accueil / Dernières publications / Actualités / Sommet Afrique France : Au bout de la persévérance, profile la récompense

Sommet Afrique France : Au bout de la persévérance, profile la récompense

La capitale malienne a vibré, du vendredi 13 au samedi 14 janvier dernier, au rythme du 27ème sommet Afrique France. Si aujourd’hui tout le monde se réjouit de la qualité de l’organisation, certains ont transpiré pour que le pari soit gagné. Ils étaient au four et au moulin à la fois, pour le bon déroulement, et pour maintenir haut la sécurité de jour comme de nuit.  Lors de ce grand rendez-vous, les forces de l’ordre du Mali, tous corps confondus, ont démontré par leurs capacités, avec professionnalisme, qu’ils étaient à la hauteur d’un évènement exceptionnel. Au terme des retrouvailles, le Mali est sorti grandi de l’épreuve. La nation malienne n’a pas dérogé à sa réputation de pays d’hospitalité légendaire. Dès l’arrivée des invités de marque à l’aéroport international Modibo Keita de Sénou, le ton fut donné, rythmé par la fanfare nationale appuyé par les pas de danses époustouflants des masques dogons. Quelques heures plus tard, pour donner de la saveur aux retrouvailles des chefs d’Etat et aux délégations étrangères venues nombreuses au rendez-vous de Bamako, le président Ibrahima Boubacar Keita et son épouse leur ont offert un diner inoubliable, animé par l’ensemble instrumental du Mali, les sommités de la musique malienne et les plus belles voix du pays, sans oublier les hommes de scène de talent exceptionnel. Pour la réussite de cet évènement mémorable, l’armée malienne, alliée à la police nationale, la protection civile, la gendarmerie nationale, la garde républicaine sans oublier le prytanée militaire, ont su merveilleusement conjuguer leurs efforts pour donner au sommet toute sa splendeur.

Un adage bien ancré chez nous dit ceci : au bout de la persévérance profile la récompense. En guise de reconnaissance pour le travail bien fait, le chef de l’Etat et son gouvernement ne sont pas restés insensibles face à l’effort déployé sur le terrain. A la fin de cet évènement historique, IBK a rendu à César ce qui est à César, ceux-là même qui ont rehaussé haut le drapeau malien aux yeux du monde. Ainsi, le président de la commission d’organisation du sommet Afrique France, tout comme l’ambassadeur de France accrédité au Mali, furent élevés au rang de commandeur. Cependant, si un corps a été légèrement oublié c’est bel et bien la police malienne qui a abattu un travail de titan en amont en aval du sommet pour préserver la sécurité routière et la fluidité de la circulation, et les autres corps de l’armée et de la sécurité. C’est le lieu de rendre hommage aux éléments du commandant CCR placés sous la houlette de la direction de la Police nationale, le commissaire principal Abdoulaye Coulibaly.

Certains responsables-clé ayant contribué à la réussite, l’Etat pouvait non seulement leur témoigner tout le mérite mais au-delà les encourager à œuvrer dans ce sens par l’octroi d’un grade d’avancement dans leur corps.

Au-delà, ce que bon nombre ignore, il y a également des retombées issues du sommet telles que la rénovation du CICB, l’implantation d’un parking flambant neuf sur les berges du fleuve Niger. La ville de Bamako a fait peau neuve avec les travaux d’embellissement à coût de milliards. San compter l’octroi de voitures et autres… Chaque corps mérite d’avoir sa part de récompense équitable dans le lot le jour de la distribution. Que les critères d’acquisition des véhicules soient à la hauteur de l’effort et du mérite

 

Source: Le Point

Voir aussi

Présidentielle au Mali : Bamako sous haute surveillance dans l’attente des résultats

Share this on WhatsAppPrésidentielle Mali Bamako haute surveillance l’attente résultats Alors que les résultats de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Malizine

GRATUIT
VOIR