Accueil / Le Monde / Donald Trump : le président américain sait-il seulement lire ?

Donald Trump : le président américain sait-il seulement lire ?

Le président des Etats-Unis n’aime pas lire. Mais sait-il lire? Le commentateur David Pakman pose très sérieusement la question.

L’Obs Donald Trump a demandé à ses conseillers de faire court : des notes n’excédant pas une simple page, comportant une dizaine de paragraphe maximum…

C’est vrai, on le concède, la question, posée ainsi, est gonflée. Que le nouveau président Américain soit inculte et grossier, soit. Incapable de se concentrer plus de quelques minutes, comme l’avait souligné Tony Schwartz, l’auteur qui avait rédigé le best-seller de Trump « The art of making deal », c’est clair. Mais analphabète, vraiment ? On entend déjà ses défenseurs s’indigner. Et pourtant ! La capacité de Donald Trump à réellement savoir lire et comprendre un texte est aujourd’hui aussi régulièrement remise en cause que sa santé  mentale.

« Bien sûr, il sait déchiffrer, comprendre dans les grandes lignes, lire comme un élève de CM1. Mais est-il réellement en mesure de lire couramment et confortablement un texte en anglais ? Je me pose très la question », s’interroge très sérieusement David Pakman, vedette d’un talk-show du même nom.

Que Trump n’aime pas lire n’est un secret pour personne : Schwartz a avoué qu’il serait surpris que l’homme d’affaires ait lu ne serait-ce qu’un livre de bout en bout durant sa vie d’adulte. Le chef d’Etat n’a jamais été capable de citer le moindre ouvrage, historique ou littéraire, et ne fait même pas semblant. A la limite il en est fier : il n’est pas un des ces intellectuels, lui. Et après tout, pourquoi pas.

Pas plus de trois paragraphes

Mais ce n’est pas tout. David Pakman a retrouvé une série de témoignages de proches mettant en doute sa capacité même à lire. Toutes les fuites – et elles sont nombreuses – émanant de la Maison-Blanche vont dans le même sens : le président ne s’informe depuis son arrivée à Washington que par la télévision, en priorité Fox News, qu’il regarde en boucle, tout en dictant compulsivement ses tweets à son assistante – il s’en est d’ailleurs lui même vanté : un « gain de temps », selon lui.

Il boude toutes les notes, les synthèses ou les dossiers que lui préparent ses conseillers. Il leur a d’ailleurs expressément intimé l’ordre de faire court : des notes n’excédant pas une simple page, comportant une dizaine de paragraphe maximum… Avant de considérer que c’était encore trop long : une page simple, agrémentée de cartes et de graphiques, et pas plus de deux ou trois paragraphes au total. Quant aux dossiers, ses conseillers ont constaté qu’il ne les lisait pas, se contenant de regarder la première page…

Le vocabulaire d’un enfant de 10 ans

A regarder certaines vidéos, le doute est en tout cas permis : Trump refuse les prompteurs et préfère improviser, quitte à donner l’impression, comme lors de son discours surréaliste devant la CIA, qu’il dit littéralement ce qui lui passe par la tête. Ses conseillers lui préparent-ils des discours ? Quelles que soient les circonstances, il s’exprime le plus souvent sans notes avec une spontanéité déconcertante. Dans la vidéo exhumée par David Pakman, face à un juge, qui l’été dernier, lui demandait lors d’une audition de lire un texte, Trump semble réellement perdu, embarrassé, affirmant après un long silence que le texte est écrit en trop petits caractères, qu’il n’a pas ses lunettes (a-t-on jamais vu Trump avec des lunettes ?) tandis que ses avocats tentent de le sauver à grand renfort d’ »objection ». Confondant.

Les commentateurs ont souvent souligné la pauvreté de langage de Trump, qui s’exprime avec le vocabulaire d’un enfant de 10 ans. Son niveau de lecture, semble-t-il, est à l’avenant. Un compte Twitter propose d’ailleurs de réécrire les tweets du président avec l’écriture d’un écolier :

 

Source: SL

Voir aussi

Emmanuel Macron reçoit Angela Merkel vendredi à l’Elysée (présidence)

Share this on WhatsAppEmmanuel Macron reçoit Angela Merkel vendredi l’Elysée présidence Paris – Le président …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *