Accueil / Actualités / Mali: échauffourées autour du rassemblement organisé par un activiste à Bamako

Mali: échauffourées autour du rassemblement organisé par un activiste à Bamako

Sous contrôle judiciaire depuis le mois d’août 2016 et interdit de parler directement sur un média, l’activiste malien, chroniqueur, Mohamed Youssouf Bathily, alias « Ras Bath », critique vis-à-vis du pouvoir, a choisi depuis un moment de s’adresser au public à travers des meetings suivis par le public et les réseaux sociaux. Mais ce week-end, deux de ses meetings ont été interdits et des casseurs ont ensuite débarqué sur l’un des lieux de rassemblement.

Alors que l’activiste malien, Mohamed Youssouf Bathily, dit « Ras Bath », et ses proches avaient décidé de respecter l’interdiction de rassemblement pour non-autorisation, une quarantaine de jeunes à moto, furieux, ont débarqué sur les lieux. « Des jeunes, armés de machette, de gourdin et autres, sont venus sur le site et détruire toute la mise en place qui avait été faite avec les chaises en plastique, les chaises métalliques et le matériel de sonorisation qui était là. Ils ont tout détruit. Apparemment, ce sont des menaces de mort », raconte un membre de l’organisation d’un des meetings.

Sur une vidéo visionnée par RFI, Ras Bath présent sur les lieux tient les propos suivants : « Pour moi, c’est une victoire quelque part ». Immédiatement après, la police du commissariat du XIeme arrondissement de Bamako arrivée sur les lieux, constate les faits et diligente une enquête. Mais pour le journaliste malien, Abdoul Niang, également témoin de l’évènement, il n’y a aucun doute, l’activiste malien dont il est également proche dérange : « Oui, effectivement il dérange. Les gens ont peur de sa popularité. Nous voulons seulement que l’Etat respecte les principes démocratiques ».

Ras Bath et ses proches ont décidé de porter plainte contre ceux qu’ils appellent « les casseurs ».

 

Source: RFI

Voir aussi

Communiqué de l’Union pour la République et la Démocratie 

Share this on WhatsApp C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès, ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *