Accueil / Actualités / Modibo Sidibé, ancien Premier ministre et président du Parti FARE An Ka Wuli : « La conférence d’entente nationale ne peut pas marcher… »

Modibo Sidibé, ancien Premier ministre et président du Parti FARE An Ka Wuli : « La conférence d’entente nationale ne peut pas marcher… »

Modibo Sidibé, ancien Premier ministre président Parti FARE An Ka Wuli conférence d’entente nationale ne peut pas marcher

Les locaux du Conseil de cercle de Kati ont servi de cadre, le samedi 25 mars 2017, à la conférence de section du parti FARE An Ka Wuli de Kati. La cérémonie était présidée par son président, Modibo Sidibé, en présence de la coordinatrice du mouvement des femmes du parti de Koulikoro, Mme Cissé Djita Dème, du président du mouvement national des jeunes, Amadou Cissé et des cadres du Comité exécutif du parti FARE An Ka Wulu. Selon Modibo Sidibé, la conférence d’entente nationale traite les problèmes d’une partie du pays et non les problèmes de l’ensemble du pays. Donc, de son avis, cette conférence ne peut pas marcher.

Il faut noter que la présente rencontre qui a enregistré la présence des délégués venus d’environ une trentaine de Communes de Kati avait pour objectif de mieux structurer et organiser le parti afin de faire face aux échéances à venir d’une part et de débattre des questions d’intérêt national. Prenant la parole, la coordinatrice du mouvement des femmes du parti de Koulikoro, Mme Cissé Djita Dème a tout d’abord remercié l’ensemble des délégués mandatés dans les différentes communes concernées au nom du parti.

Par ailleurs, elle a félicité le président des FARE, Modibo Sidibé pour son leadership et pour l’élaboration d’un document portant sur la vie de la nation intitulé « Mali Horizon 2030 ». Pour sa part, le président du mouvement national de la jeunesse du parti FARE, Amadou Cissé a rappelé l’historique des difficultés qu’à traverser le parti de 2012 et 2013. Selon lui, l’heure est maintenant à la victoire pour le parti FARE aux élections présidentielles de 2018.

De son côté, le président du parti FARE An Ka Wuli, Modibo Sidibé a abordé, entre autres, les questions de la gestion de la nation, du dialogue national, de la conférence d’entente nationale et de la démocratie etc. Selon lui, une nation doit être gérée en fonction des techniques et des systèmes appropriés avec des prévisions dans le temps.

Pour lui, une planification des actions futuristes à travers les réalités du pays permet de relever les défis d’où la nécessité du document « Mali horizon 2030 ». A l’en croire, la vision du parti FARE An Ka Wuli est de donner une égalité de chances à tous les maliens sur les plans notamment du travail, du droit, de la santé, de l’éducation. Parlant du dialogue national, il dira que toutes les propositions ont été faites dans ce sens aux plus hautes autorités sans succès.

Pourtant, a-t-il dit, c’est le dialogue national qui permet de résoudre tous les problèmes auxquels les populations sont confrontées. « La conférence d’entente nationale découle de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Cette conférence traite les problèmes d’une partie du pays et non les problèmes de tout le pays. Donc, elle ne peut pas marcher», a-t-il expliqué.

Modibo Sidibé, ancien Premier ministre président Parti FARE An Ka Wuli conférence d’entente nationale ne peut pas marcher

Moussa Dagnoko

Source: Lerepublicainmali

Voir aussi

Force de défense et de sécurité du Mali : IBK assure et rassure !

Share this on WhatsApp  En dépit de la situation socio politique et économique difficile du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *