Accueil / Economie / Vente illégale de compteurs électriques prépayés : Un réseau très actif selon des témoignages

Vente illégale de compteurs électriques prépayés : Un réseau très actif selon des témoignages

Vente illégale compteurs électriques prépayés  réseau très actif  témoignages

Dans notre dernière édition, nous faisions état d’un réseau de vente parallèle de compteurs électriques prépayés. Des lecteurs qui ont beaucoup apprécié notre article, se sont spontanément rapprochés de nous pour témoigner.

On m’a trouvé jusque dans mon salon pour me proposer un compteur prépayé de courant qui était déjà monté sur son support en bois avec son disjoncteur. Tout porte à croire qu’on venait de l’arracher quelque part où il était installé car les fils du branchement sectionnés étaient en train de pendre. Franchement, même si j’étais tentée, j’avais peur de me retrouver avec des problèmes. C’est pourquoi j’ai décliné l’offre”, rapporte une dame, locataire au quartier Aci 2000.

La même dame de poursuivre : “Une semaine après, le jeune électricien bâtiment qui me faisait l’offre est revenu sur ses pas, accompagné d’un autre qu’il présentera comme un technicien de l’Edm-sa afin de chercher à me convaincre. Madame, me dit le prétendu technicien, n’ayez crainte et il vaut mieux qu’on discute car j’ai même une formule à vous proposer, par laquelle vous allez consommer du courant comme vous le voulez, en me payant directement un forfait mensuel. Ils ne savaient pas qu’en essayant de me convaincre par cet argumentaire, ils me faisaient davantage peur et confirmaient mes soupçons d’existence d’un réseau de vente illégale de compteurs électriques prépayés”.

Un de nos confrères de nous raconter que dans la cour où il vit, toujours au quartier Aci 2000, il y a plusieurs appartements branchés sur un même compteur d’électricité. Avec tout ce que cela comporte comme désagréments et disputes pour effectuer les relevés des sous-compteurs à la fin du mois et ensuite répartir le montant de la facture entre les appartements, selon les consommations de chacun. “J’en ai eu marre et j’ai voulu un compteur prépayé, mais j’ai été confronté à l’inaccessibilité du propriétaire de la maison qui vit à l’étranger, pour avoir son autorisation légalisée accompagnée de sa carte d’identité, comme l’exige la règlementation. La maison est gérée par une agence qui dit ne pouvoir rien faire et d’attendre le retour du propriétaire. Mais une fille qui a débarqué dans la cour, au bout d’un mois, sans aucun papier, est venu avec des techniciens pour monter son compteur prépayé. Et tenez-vous bien, on marchandait les frais d’installation comme si l’on était au marché. Ma curiosité de journaliste a été satisfaite car la fille me fit comprendre qu’elle a acheté le compteur directement par un réseau et pouvait m’en procurer un. Evidemment, je ne mange pas de ce pain-là “ affirme-t-il.

Un autre, au quartier Lafiabougou, affirme n’avoir jamais déposé quoi que ce soit comme argent ou document dans les services de l’Edm-sa, mais étrenne son compteur prépayé. Curieusement, ce compteur ne fait aucun bruit comme les autres qu’il rencontre à longueur de journées et qui émettent des sortes de signaux. D’ailleurs, a-t-il précisé, ledit compteur ne l’a jamais avisé que ses crédits allaient s’épuiser et consommait donc sans limite. Il a compris que ce compteur n’était pas normal et qu’il devait être tripoté. Ce que confirmera le jeune électricien du coin. Mais peut-être c’est ce qu’il ne fallait pas faire car le compteur est reparti quelques jours après, comme il était venu : dans l’anonymat. Même s’il soupçonne le jeune électricien ou même réseau qui lui avait vendu l’appareil, d’être derrière le vol de son compteur, il n’a pas de preuve pour accuser qui que ce soit. ” Cependant, il faut que l’Edm-sa nous facilite l’acquisition de ces compteurs prépayés car les nombreux blocages alimentent le trafic illicite. Rendez-vous compte que j’ai attendu trois mois pour en avoir un par la voie légale. C’est trop !” s’exclame-t-il.

Les exemples sur ce trafic de compteurs électriques prépayés foisonnent. Reste maintenant à la société Energie du Mali de prendre ses dispositions, en ne sachant aussi pas trop compter sur certains de ses agents de terrain car le ver est bien dans le fruit.

Vente illégale compteurs électriques prépayés  réseau très actif  témoignages

 

A.B.N.

Source: Aujourd’hui-Mali

Voir aussi

Kadiolo : le chef de l’état inaugure une usine de la CMDT

Share this on WhatsApp  La nouvelle infrastructure a une capacité d’égrenage de 45.000 tonnes par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Malizine

GRATUIT
VOIR