Accueil Opinions SEKOU FANTAMADY TRAORE, DEPUTE ELU A DIOILA « En 2018, l’ADEMA...

SEKOU FANTAMADY TRAORE, DEPUTE ELU A DIOILA « En 2018, l’ADEMA présentera un candidat ou il est appelé à disparaitre »

83
0
PARTAGER
SEKOU FANTAMADY TRAORE DEPUTE ELU DIOILA 2018 l’ADEMA présentera candidat appelé disparaitre

 

SEKOU FANTAMADY TRAORE DEPUTE ELU DIOILA 2018 l’ADEMA présentera  candidat  appelé disparaitre 

Le député à l’Assemblée nationale sous les couleurs du parti ADEMA-PASJ se prononçant sur l’élection présidentielle de 2018, en marge de la 14eme conférence nationale tenue le 25 mars, a estimé que son parti doit présenter un candidat où disparaitre pour toujours sur l’échiquier politique national.

Le SOFT : Sous quel signe placez-vous cette 14eme conférence nationale ?

Cette 14ième conférence nationale est placée sous le signe de la stratégie du renforcement, de la cohésion et de l’unité au sein du parti. Nous avons suivi le discours du président dans lequel, il a relaté les ambitions du parti. Alors compte tenu de ces idéaux, l’ADEMA ne doit rater aucun rendez-vous. Au rendez-vous de donner et de recevoir, la République malienne va nous attendre. Vous avez vu le bilan, ce n’est pas un bilan d’éloges par rapport aux élections  communales du 20 novembre 2016.

Nous avons 1817 conseillers dont on ne se tape pas la poitrine. L’engagement du parti fait qu’aujourd’hui, il occupe la 2eme force politique nationale, qui n’est pas notre place. Nous savons sans force modeste, nous sommes et nous demeurerons la première force politique. Mais les coups bas, l’achat de conscience aux élections communales du 20 novembre, les intimidations faites à certains commandants ont démontré les limites de la démocratie.

Les forces politiques doivent concourir à la recherche de suffrage sans démagogies et sans intimidations. Dans l’ADEMA, on ne l’a pas fait.  Désormais, dans notre parti, nous avons banni l’achat de conscience. Chaque parti doit mériter son résultat. Nous avons décidé d’aller vers les citoyens avec nos projets de société.

Les valeurs sociétales que porte le parti doivent prévaloir aux élections. Dans l’ADEMA, c’est ce que nous voulons prévaloir désormais.

Aux élections locales qui auront lieu bientôt, nous n’allons plus acheter les gens, pour qu’ils nous votent. Nous ne paierons plus des calebasses, des marmites, des chaises et des bâches qui constituent de véritables actes d’achat de conscience des citoyens. Ce ne sont pas des valeurs d’un parti politique qui aspire au pouvoir. Donc, il faut vraiment que les partis politiques se redressent et se ressaisissent.

Si aujourd’hui, tout le monde attaque l’ADEMA c’est que certains ne connaissent pas le rôle politique qu’un parti doit jouer sur la chaine politique nationale. Il faut vraiment que nous soyons humbles d’abord, et cherchions de bâtir un parti fort en minimisant les soucis. Si vous ne faites pas la bonne politique elle va vous faire.

Par rapport aux prochaines élections à quoi peut-on s’y attendre ?

Par rapport aux élections à venir, d’abord, ce sont des élections locales du conseil de cercle et de région. Nous sommes dans les préparatifs. Pour cela, le comité exécutif a donné le mot d’ordre pour s’organiser en attendant que les textes  véritables sortent par rapport vraiment au nombre des conseillers au conseil des cercles. Nous connaissons déjà le nombre du conseil de cercle mais pour le régional n’est pas encore connu. Il y a des modifications en cours et dès que ces modifications paraitront, l’ADEMA sera prête pour affronter les élections.

Dans la perspective des élections présidentielles en 2018. On parle de plan A ou de B  au sein du parti des Abeilles ?

Il n’y a ni plan A ni plan B. L’ADEMA doit présenter un candidat aux présidentielles de 2018 ou il est appelé à disparaitre.

SEKOU FANTAMADY TRAORE DEPUTE ELU DIOILA 2018 l’ADEMA présentera  candidat  appelé disparaitre 

Ousmane MORBA

Source: Le Soft

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here