Accueil Sports Crise du football malien : Les six ligues, le collectif des clubs,...

Crise du football malien : Les six ligues, le collectif des clubs, les arbitres et joueurs déplorent la suspension du Mali par la FIFA

6
0
PARTAGER
Crise  football malien  six ligues collectif  clubs arbitres  joueurs déplorent  suspension  Mali   FIFA

Le collectif des supporters et représentants des clubs de ligue 1, 2,3, du football féminin, les joueurs en activité, les 6 ligues de football, les arbitres et les parents des joueurs ont animé un grand meeting le jeudi 06 Avril 2017 sur le terrain Sakaly de Médina Coura. Au cours de la manifestation, ils  ont montré leur ras-le-bol  suite à la suspension du Mali par l’instance dirigeante du football mondial suite à la décision du ministre des sports du Mali Houisseini Amion Guindo. Ils ont aussi exigé le limogeage du ministre des sports.

C’est devant plusieurs présidents des clubs de ligue 1 comme le Dr Seydou Sow de l’As Réal de Bamako, le nouveau président du Stade malien de Bamako Me Boubacar Karamoko Coulibaly, les représentants des clubs de ligue 1,2 et 3, des arbitres, des joueurs en activité, des parents des joueurs et d’une grande foule que Binafou Sylla, le porte- parole du collectif, a planté le décor. Selon lui, cette crise  a été créée par le ministre des sports Houisseini Amion Guindo, dans le seul but de déstabiliser le football malien et de compromettre l’avenir des footballeurs, des arbitres, entraineurs et tous les acteurs du football. Il a livré le contenu de la déclaration suivante : « Nous sommes aujourd’hui devant des événements déplorables que des incrédules considéraient comme imprévus. C’est  une symphonie réfléchie préméditée et exécutée par le département des sports. Nous affirmons devant l’opinion nationale et internationale que nous réunis ici n’y avons aucune responsabilité. Le ministre des sports doit assumer la responsabilité de ses actes et les plus hautes autorités de ce pays doivent le démettre de ses fonctions. D’après Monsieur Guindo dans l’Etat souverain du Mali il nous faut perdre instantanément 1 Milliard de FCFA. Qui dit mieux ? Monsieur le ministre chante sur tous les toits que la gestion financière de la FEMAFOOT laisse à désirer. Nous attendons ses preuves, mais il oubli qu’il a gracieusement pataugé dans les fonds mis à sa disposition par son téléthon. Quant aux autorités religieuses et notabilités avec tout le respect qui vous sied, nous vous demandons tout simplement et humblement de prendre  de la hauteur par rapport à ce qui se passe. Nous affirmons dans nos précédents meetings que le blocage de la situation relève de la seule volonté du ministre. Aujourd’hui, les faits sont têtus et durs à avaler et ceci nous conforte davantage dans nos convictions. De la simple levée de sanction de la part de quelques dirigeants et l’application de l’article 38, ce ministre a précipité le Mali dans l’abime. Il fait fi de toutes les conventions qui régissent nos rapports avec la CAF et la FIFA. Quelle cécité et quel acharnement ? A Monsieur le soit disant président du comité, nous lui disons que son mentor a mis fin à la récréation. Faut-il savoir qu’après la récréation les élèves doivent regagner les classes sous la surveillance du maître. Et ça, nous n’en avons pas. Notre classe c’est Baba, notre maître c’est Baba Diarra. Le général c’est la légalité, la légitimité et le droit. Nous vous assurerons cependant que nous veillerons à ce que la récréation ne s’éternise pas.

La solution au problème n’est pas ôte toi que je m’y mette c’est trop facile. Pour revenir à nos moutons, la solution est entre les mains des Présidents de nos clubs ( Stade malien de Bamako, As Réal, Onze Créateurs, ASOM, Blacks Stars, LC BA, Nianan de Koulikoro, AS Bakaridjan, Mamahira de Kati, US Bougouni, US Kita, au général Baba Diarra et de Madame Fatouma Samoura secrétaire général de la FIFA) à savoir que la suspension ne sera levée que lorsque les décisions No 011 et 012 auront été annulées et que le comité  exécutif de la Femafoot dirigé par le général Baba Diarra aura été réinstallé. » Les représentants des joueurs en activité Fako Zerbo, des arbitres Seydou Traoré ont décortiqué les conséquences de la suspension du Mali par la FIFA sur leurs protégés et sur le Mali tout en demandant au président IBK de mettre le Mali au dessus d’une personne qui n’aspire, selon eux, qu’à piétiner l’avenir des Maliens.

Crise  football malien  six ligues collectif  clubs arbitres  joueurs déplorent  suspension  Mali   FIFA

Moussa Samba Diallo

 

Source: Le Républicain

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here