Accueil / Culture / Culture : « Le livre est un moyen efficace en matière de transmission de connaissance » dixit Ramatoulaye N’diaye

Culture : « Le livre est un moyen efficace en matière de transmission de connaissance » dixit Ramatoulaye N’diaye

Culture livre moyen efficace matière transmission connaissance dixit Ramatoulaye N’diaye

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale du livre, le 23 Avril dernier, le ministère de la culture en partenariat avec l’Organisation malienne du Livre (OMEL) et le projet canadien d’Appui à la filière du livre au Mali ont organisé une série d’activités. La cérémonie de lancement de ses activitésqui s’est tenue à la bibliothèque nationale, était placée sous la présidence de Mme le ministre de la culture, N’diaye Ramatoulaye Diallo.

Étaient présents pour la circonstance, de nombreux éditeurs et écrivains, dont : Mme Ginette Peloquin, Experte en Page au Mali, le Président de l’OMEL, M. Hamidou Konaté.En effet, il est a rappelé que la date du 23 Avril a été décrété en 1995 par l’Organisation des Nations Unies pour la Science et la Culture comme (journée mondiale du livre), pour rendre hommage aux hommes et aux femmes qui ont destiné leurs vie aux livres.

A travers son discours de lancement des activités de ladite journée, Mme le ministre de la culture, Ramatoulaye a rappelé aux uns et aux autres l’utilité des livres dans une société. Elle dira que le livre forme un édifice du savoir, car, c’est un des moyens les plus efficaces en matière de transmission de connaissance. Toujours selon elle, le livre est un instrument essentiel à l’éducation, à la communication et surtout à la transmission du savoir.

Pour Mme Ginette Peloquin, le projet s‘inscrit dans le cadre du maintien de la production des livres scolaire, rédigés par des auteurs maliens et produits par nos éditeurs. Elle a rappelé que l’Unesco est toujours en mouvement pour la promotion de la lecture, l’industrie éditoriale et la protection de la propriété intellectuelle à travers les droits d’auteurs.

Quant au président de l’OMEL, M.  Hamidou Konaté,  il exprimera que si l’oralité occupe une place de choix dans notre société, qu’il est aussi important de signaler qu’au 132eme siècle, que l’Université Sankoré de Tombouctou avait plus de 300.000 livres et manuscrits dans sa bibliothèque.

Il annoncera que les programmes des activités de cette année inciteront les jeunes à  la création des œuvres universitaires et surtout à la rédaction de manuels scolaire. Selon lui, un concours d’écriture dénommée « Lisons et apprenons avec le Mali », sera bientôt organisé par OMEL et ces partenaires techniques et financiers.

Culture livre moyen efficace matière transmission connaissance dixit Ramatoulaye N’diaye

Abdoul Karim Hadji SANGARE

Source: Le Flambeau 

Voir aussi

Loi sur la propriété intellectuelle : Un acquis et de nombreuses interrogations

Share this on WhatsAppLoi propriété intellectuelle acquis nombreuses interrogations Le monde malien des artistes, les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *