Accueil / Actualités / Première sortie publique : Ras Bath rend hommage à Yaya Djibo
Ras Bath

Première sortie publique : Ras Bath rend hommage à Yaya Djibo

Première sortie publique Ras Bath rend hommage Yaya Djibo

Pour sa première prise de parole après la levée de son contrôle judiciaire, Ras Bath a salué samedi au Carrefour des jeunes, la mémoire de Yaya Djibo, mort dans les manifestations au Tribunal de la Commune IV le 17 août 2016.

Après la fin de son contrôle judiciaire suite à la décision de non-lieu prise par le juge d’instruction de la Commune IV le 24 avril, Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath a fait sa première prise de parole publique. C’était en faveur d’une conférence de presse qu’il a animée le week-end dernier au Carrefour des jeunes. Occasion pour le chroniqueur de revenir sur le processus qui a conduit à son arrestation.

Il a exprimé toute sa reconnaissance aux personnes qui l’ont soutenu pendant la procédure avant de s’incliner devant la mémoire de Yaya Djibo tombé sous les balles lors des manifestations à son soutien au Tribunal de la Commune IV le 17 août 2016.

“Après la manifestation nous avons dénombré au moins 20 blessés dont Yaya Djibo qui a succombé par la suite”, a regretté Ras Bath. Il a promis de travailler pour que la mort de Djibo ne soit pas vaine.

Expliquant l’incident au tribunal, il s’est dit convaincu que son absence au tribunal a créé l’incompréhension chez les manifestants. “Si le peuple m’avait vu au tribunal ce jour-là, il serait resté passif et calme parce que ma présence leur rassurerait”, a clamé M. Bathily.

Il a relevé l’instrumentalisation de la justice par les pouvoirs publics en l’occurrence le ministre de la Justice. Pour Ras Bath, l’intention du ministre de la Justice était à travers cette procédure d’obtenir de lui une compromission le réduisant au silence contre sa liberté.

Le chroniqueur de rassurer ses auditeurs et d’annoncer la reprise de ses émissions sur la Radio Renouveau FM et la TM-2.

Première sortie publique Ras Bath rend hommage Yaya Djibo

Oumar B. Sidibé

Source: L’Indicateur du Renouveau 

Voir aussi

Affaire des 21 bérets rouges : La demande de liberté provisoire du Capitaine-Général Sanogo et compères rejetée

Share this on WhatsApp  Le Capitaine-General Amadou Haya Sanogo et compères doivent encore attendre en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *