Accueil Société Acharnement contre le ministre Denon : Que cachent ces deux poids, deux...

Acharnement contre le ministre Denon : Que cachent ces deux poids, deux mesures du Ministre Nango Dembélé ?

2
0
PARTAGER
Kassoum Denon
Acharnement ministre Denon cachent poids mesures Ministre Nango Dembélé

Juger différemment une même chose, selon les personnes, les circonstances, les intérêts et l’appartenance politique. Cela s’appelle du deux poids deux mesures criardes. Telle est l’exercice auquel le Ministre de l’Agriculture Nango Dembélé s’adonne depuis sa nomination au Ministère de l’Agriculture. La chasse aux sorcières promis à tous les Ministres qui ont osé toucher à des cadres RPM au sein de leur département a-t-elle commencé ? De toute évidence, l’acharnement contre le Ministre Denon qui a succédé au président du RPM au sein de ce département n’est pas anodin pour les observateurs.  Le Ministre Dénon paierait-il aujourd’hui pour avoir remplacé les lieutenants de TRETA dont Marwane Lahaou Sow ?

Pour salir les cadres non tisserands qui ont eu à un moment donné la confiance du président de la république, le RPM ne va pas par 4 chemins. Apres les premiers Ministres Oumar Tatam Ly, Moussa Mara et Modibo Keita, c’est le Ministre Dénon dont le pêché a été d’avoir remplacé certains proches du puissant Bocary Treta, de s’attirer les foudres de son successeur du RPM en mission commandée. Si le Ministre Nango Dembélé était aussi sincère et transparent comme il veut le faire croire, il aurait dû commencer ses investigations par la gestion du président du RPM qu’il a précédemment remplacé au Poste de Ministre de l’Elevage et de la Pêche. Selon les sources concordantes, tout ce boucan vise à faire revenir des cadres RPM de moralité douteuse qui ont contribué à piller avec Tréta au sein du département. Le cas de Marwane Lahaou Sow qui aurait été impliqué dans plusieurs affaires louche de reforme de véhicule au profit des princes tisserands est loin d’être isolé.

Au Mali le ridicule ne tue plus. La gouvernance instaurée par le RPM est révélatrice d’une volonté d’accaparement des biens de l’Etat en toute impunité. Seul le RPM a tous les droits, mais n’a aucun devoir. La fameuse affaire de véhicules disparus au sein du cabinet du Ministre Denon cache mal la volonté de règlement de compte du RPM qui n’a jamais pardonné à ce dernier d’avoir remplacé certains militants du parti notamment Marwane Lahaou Sow. S’il faut s’inscrire dans la logique de la transparence pour la transparence, pourquoi le Ministre Nango Dembélé qui a succédé à Bocary Tréta au Ministère de l’Elevage et de la Pêche n’a pas voulu fouiller dans la gestion de ce dernier malgré les indices à ciel ouvert d’une gestion calamiteuse et frauduleuse ? La réponse est très simple : l’impunité est RPM. Pourtant, les preuves qui accablaient la gestion de Treta au sein du super Ministère du développement rural ne manquent pas. Il s’agit entre autre de l’engrais frelaté, de la gestion du PROGEBE et autres projets du département pillés à des fins politiques. En ce qui concerne la gestion du PROGEBE dont les fonds BSI (Budget Spécial d’Investissement) continuaient à sortir des comptes pendant que le projet a été fermé par le cabinet Treta, le Ministre Nango Dembélé a couvert les arrières de son actuel président de parti. Pis, il a gommé toutes les traces en mutant arbitrairement tous les témoins gênants. Dans le cabinet de Treta, des dizaines de véhicules ont miraculeusement disparu, le financement des projets ont disparu ?

Interpellé à plusieurs reprises par les victimes et les témoins de la gestion calamiteuse du Ministre Treta, Nango Dembélé alors Ministre de l’Elevage et de la Pêche n’a pas hésité à menacer les plaignants. Pis, tous les cadres qui ont dénoncé de bonne fois les détournements et les malversations du Ministre Tréta preuves à l’appui ont été immédiatement affectés hors de Bamako. Aujourd’hui encore ces victimes de Treta et Nango sont en punition dans ces régions à quelques mois de leur retraite. Comment peut-il effacer les traces de la gestion frauduleuse de Treta et tenter de décrédibiliser celui qui l’a remplacé pour des raisons politiques ? Il faut être un cadre RPM pour agir de la sorte. Il est temps que le président de la république ouvre les yeux face aux manœuvres dilatoires du RPM et certains de ses cadres. A suivre dans nos prochaines parutions, la liste des véhicules frauduleusement reformés par le fameux Marwane en faveur des proches de Treta et les projets pillés.

Acharnement ministre Denon cachent poids mesures Ministre Nango Dembélé

A suivre…

Lamine Diallo

Source: L’Espion

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here