Société

Grand Marché de Bamako : Le retour au désordre

Grand Marché Bamako retour désordre

Le Grand Marché est redevenu ce qu’il a toujours été, à savoir une aire de bric-à-brac où chacun s’installe où il veut, y compris sur l’asphalte pour vendre. Pourtant la dernière réorganisation du marché avait suscité beaucoup d’espoir. En effet, les autorités avaient laissé entendre que les regroupements de commerçants avaient été associés. Ce qui était perçu comme un gage de succès de l’opération de déguerpissement et d’évacuation des trottoirs. Le succès n’aura finalement duré que quelques mois. Aujourd’hui, les trottoirs sont occupés à nouveau ; les usagers de la route sont contraints de se frayer un passage parmi les marchands dispersés un peu partout sur les voies. La situation est pire pour les piétons, obligés souvent de passer par le bitume, à leurs risques et périls face aux véhicules, engins à deux roues et autres pousse-pousse. Conclusion : l’indiscipline est naturellement devenue la norme dans un Etat jugé trop faible.

Faut-il faire appel à la « Dame de fer » ?

Bien entendu, c’est d’Amy Kane, le gouverneur du District, qu’il s’agit. Elle a souvent été critiquée, y compris par nous-mêmes, mais uniquement pour le manque de préparation de son opération de déguerpissement qui a causé d’énormes pertes aux commerçants les plus fragiles. Cela, c’était la forme de l’opération. Quant au fond, presque tous reconnaissaient le bien-fondé de l’initiative. D’ailleurs, tout en compatissant à la souffrance des victimes de l’opération, il faut reconnaître qu’elle a obtenu des résultats probants ? De nombreuses voies ont été dégagées. Certains vont jusqu’à soutenir qu’il y a eu moins d’accidents de circulation depuis. Vrai ou faux, une chose est sûre, l’opération a eu un impact incontestable sur la fluidité des mouvements des usagers de la route. Les conducteurs de véhicules peuvent se garer désormais avec facilité. Les piétons sont plus à l’aise. Les commerçants riverains sont eux-mêmes mieux sécurisés. Mais Amy Kane a naturellement ses détracteurs. Selon lesquels l’opération aurait uniquement pour but de dégager des espaces et d’en attribuer les meilleurs aux « barons du régime » dont le « Prince Karim » pour, dit-on, « ses stations-services ». Allez savoir !

Dans tous les cas, la détermination d’Amy Kane dans ses entreprises est telle qu’on peut lui faire confiance pour faire régner l’ordre au Grand Marché, vitrine inévitable de la capitale.

Grand Marché Bamako retour désordre

La Rédaction

Source: Le Point 

malizine
Malizine est un site d'information malien. Il est le premier portail à caractère 100% numérique à être en ligne au Mali. Pour plus d'informations, appelez-nous au 0022376473750.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *