Accueil Education Début des épreuves du DEF 2017 : Entre le satisfecit du ministre...

Début des épreuves du DEF 2017 : Entre le satisfecit du ministre et la fuite de sujets

27
0
PARTAGER
Le DEF
Début épreuves DEF 2017 satisfecit ministre fuite sujets

C’est La capitale des Balanzans que le Ministre de l’Education Nationale, Mohamed Ag Erlaf a choisi, cette année, pour lancer les épreuves du Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF). C’était au centre du groupe scolaire BandiougouBouaré de Ségou en présence des autorités régionales. Il était 08h00 lorsque le Ministre Ag Erlaf a officiellement ouvert la première enveloppe de l’épreuve de rédaction dans une salle d’arabophones. Après ce fut la visite au centre de l’école de Soninkoura où le ministre et sa suite ont constaté le démarrage effectif des épreuves. De retour de Ségou  où elle a lancé les épreuves du DEF, la délégation du ministre a fait escale  au centre de l’école de Zambougou pour constater l’effectivité du bon démarrage des épreuves. Aucun problème à notre passage dans ce centre de trois salles pour 64 candidats inscrits.

A Fana, dans la région de Koulikoro le Ministre et sa délégation ont coïncidé avec le début de l’épreuve d’Histoire/Géo. Et c’est avec un grand plaisir que les autorités administratives et politiques de cette localité ont invité le Ministre Ag Erlaf a partager ces instants avec les candidats et leurs surveillants, toute chose que le ministre accepta de bonne foi avant de se soumettre aux multiples questions des quelques parents d’élèves et autres membres des comités de gestion scolaire présents à l’occasion.  Le Ministre a rassuré ses hôtes de sa détermination à apporter les solutions appropriées aux différentes doléances, tout en souhaitant que le processus de rachat par l’Etat malien du LycéeFoutaToro de Fana puisse rapidement aboutir au grand bonheur de futurs lycéens. Par ailleurs,  Il a invité le maire et le directeur d’école à sécuriser un espace scolairequi serait certainement menacé par des spéculateurs fonciers.

Mais cette accalmie qui prévalait hier à Ségou en passant par l’école de Zambougou et Fana, n’était pas le cas à Bamako. Selon dépêches du mali, les sujets ont fuité dans la nuit de dimanche à lundi. « Les épreuves du Diplôme d’Etudes Fondamentale (DEF) ont effectivement débutées ce lundi 5 juin et se poursuivront jusqu’au 7 juin. Mais avant d’atterrir sur les tables des salles d’examens, les sujets ont voyagé dans les mains des élèves », appui  le journal en ligne. Et de poursuivre,  « du sujet de rédaction à celui des mathématiques en passant pas l’histoire-géographie et l’anglais…, les postulants pour le secondaire ont tout vu avant de rejoindre la salle. Des élèves ont été aperçu nuitamment en train de se dispatcher la précieuse pitance. Le scenario n’est pas nouveau. Il se répète quasiment tous les ans. Pour couper cours au scandale, les autorités ont pris l’habitude de changer automatiquement les sujets. C’est bien loin d’être le cas cette fois car les épreuves ont démarré avec les mêmes sujets ».

Au total se sont 258.219 candidats qui sont appelés à composer cette année sur l’ensemble du territoire national contre 234 693 en 2016 Soit une  augmentation de 9.97%. Le nombre de centres d’examen est de 1980. La bonne nouvelle est que Kidal, contrairement aux autres années, participe à cet exercice avec près de 70 candidats de Kidal et Tésalit dans un centre unique.Les examens du DEF ont aussi été lancés simultanément  pour les candidats réfugiés en Mauritanie, à Bassikounou, au même titre que les candidats de l’intérieur, grâce à la collaboration des autorités mauritaniennes et de l’UNICEF. Pour cela les candidats sont au nombre de 110.

Début épreuves DEF 2017 satisfecit ministre fuite sujets

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here