Accueil / Economie / Réhabilitation de la régie des chemins de fer du Mali : Lettre au président de la République : “Nous comptons sur vous, Monsieur le président !”

Réhabilitation de la régie des chemins de fer du Mali : Lettre au président de la République : “Nous comptons sur vous, Monsieur le président !”

Dans une lettre adressée au président de la République, des fils de cheminots apprécient l’initiative présidentielle de réhabiliter la Régie des chemins de fer du Mali. Nous vous livrons la teneur de la missive.

Monsieur le président, cela fait des années que la Régie des chemins de fer du Mali (RCFM) est tombée dans une disgrâce impitoyable, avec son lot de victimes, d’infrastructures délabrées, de chefs de famille mis au chômage technique, et de populations nostalgiques, meurtries par l’absence de trains ; ces locomotives qui créaient une animation quotidienne  et permanente de Kati à Kidira, en passant par Kita, Toukoto, Mahina, Kayes.

Monsieur le président, c’est pour vous dire à quel degré le trafic des différents trains de la Régie des chemins de fer était un facteur de développement, qui générait des revenus  pour ces jeunes filles, ces dames qui, à longueur de journées, vendaient des produits alimentaires, des éventails, du lait caillé et bien d’autres produits de la cueillette et de l’élevage.

Fils de cheminots rapatriés  dans leur pays, après l’éclatement de la Fédération du Mali  en 1958, nous n’avons connu que ces trains Autorail et Express pour passer les vacances scolaires au village, à Logo Sabouciré. Arrivés à la gare de Tintiba, la charrette nous transportait jusqu’au village.

Donc c’est avec une joie immense que nous avons appris votre décision de réhabiliter la Régie des chemins de fer, avec la relance du train Bamako-Kayes-Dakar.

Pour la circonstance,  4 à 5 milliards seront débloqués  pour payer des locomotives, des wagons, et accessoires pour l’entretien permanent et la modernisation du transport ferroviaire malien. Votre coup de piston réveillera beaucoup de cheminots, assommés par le sommeil du chômage technique. En tant que Kayesiens, fils de cheminots, natifs du village de Logo Sabouciré, Monsieur le Président, nous comptons sur vous et nous vous remercions pour votre sens élevé de responsabilité dans cette belle initiative.

Issiaka Coulibaly,  fils de Cheminot

Réhabilitation régie chemins fer Mali Lettre président République comptons Monsieur président

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Voir aussi

Me Baber Gano à propos de la démission de Moussa Sinko Coulibaly : « Aucun officier félon ne peut ébranler IBK »

Share this on WhatsAppDans l’entretien qu’il nous a accordé jeudi dernier à propos des récentes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *