Accueil / Opinions / En un mot : Comme lettre à la poste
Dramane Aliou Kone

En un mot : Comme lettre à la poste

En un mot Comme lettre poste

La Mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) est dotée d’un nouveau mandat depuis la semaine dernière. Un événement passé inaperçu à cause de la forte agitation autour de la révision de la Constitution. Ce fait suscite néanmoins des interrogations chez nombre d’observateurs qui ne comprennent plus la facilité avec laquelle la Mission onusienne parvient chaque année à se donner une rallonge alors que le résultat escompté n’est jamais au rendez-vous du bilan.

Le texte voté sans difficulté au Conseil de sécurité des Nations unies reste le même que les précédents. Il fait référence au renforcement du mandat de la Mission avec surtout l’octroi de moyens conséquents. Ce renouvellement intervient à un moment où de vrais doutes subsistent sur la portée de la présence onusienne au Mali. Pratiquement la seule action sur laquelle il y a eu communication autour du mandat renouvelé, c’est l’accompagnement des FAMa par la Minusma. Spécifiquement, il a été question d’appuyer les FAMa dans la sécurisation du territoire national.

Si, par le passé, le renouvellement du mandat de la Minusma a créé un grand débat, cette fois, il passe comme lettre à la poste.

En un mot Comme lettre poste

DAK

Source: L’ Indicateur du Renouveau 

Voir aussi

En un mot : Le régime sur le chantier de la récupération politique

Share this on WhatsAppEn un mot régime chantier récupération politique   En cette fin de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *