Accueil Politique Révision constitutionnelle : JCSB C IV invite IBK à être à l’écoute...

Révision constitutionnelle : JCSB C IV invite IBK à être à l’écoute des Compatriotes

17
0
PARTAGER
IBK président de la république du mali

Le Secrétaire Général de la Jeunesse de la Coordination de Siguida Bara de la Commune CIV a organisé vendredi dernier à son siège, sis à Sébénicoro, une rencontre. L’objectif visé était d’échanger avec les militantes et militants de la Coordination sur la révision constitutionnelle qui domine l’actualité du pays en ce moment crucial de notre existence. Selon le Secrétaire Général, M. Mahamadou Abdoulaye Doumbia, cette Réforme constitutionnelle n’est pas la seule priorité contenue dans l’Accord issu du processus d’Alger et signé le 15 mai et parachevé le 20 juin 2015 entre le Mali et les différents mouvements armés, la société civile et la Communauté internationale.

Pour lui, aujourd’hui la priorité doit être la récupération et la sécurisation de l’intégrité territoriale du pays qui échappe malheureusement à notre contrôle depuis 2012. Il n’est un secret pour personne que les bandits armés dictent leur loi à nos frères du Nord. Au lieu d’anticiper un référendum constitutionnel, il serait mieux de penser à faire taire les armes au Nord et au centre de notre pays. Les armes ne cessent de crépiter et de faire des victimes dans les rangs des Forces armées et de sécurité et de la population civile.

Dans la région de Mopti, plus de 80 écoles ont été fermées pour cause d’insécurité par les adeptes du prédicateur Amadou Koufa qui demeure aujourd’hui le seul maître des lieux. La sécurité est prioritaire par rapport à la révision constitutionnelle. Si cette réforme est la seule priorité dans l’Accord de paix issu du processus d’Alger, alors il faut donner raison à l’opposition qui avait affiché son inquiétude face à cet Accord de paix, constat des militants au cours de cette rencontre d’informations.

Les résultats de nos enquêtes nous permettent de dire que ce projet de constitution a été élaboré par un étranger qui ignore totalement les réalités de notre pays, le Mali.

L’objectif de la création de notre coordination est de défendre la bonne marche de la démocratie et soutenir les actions de développement de toutes les bonnes volontés sans distinction de race ou d’ethnique. Après la bonne lecture de ce projet de constitution, les militants ont constaté que cette nouvelle constitution est unilatérale et ne protège qu’un seul homme et son clan. La rigidité de la Constitution 1992 qui l’arme de bataille des défenseurs de la nouvelle constitution est insuffisante comme preuve.

Cette constitution de 1992 est le fruit des concertations générales menées partout au Mali. Nous demandons à SE.M Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République du Mali, de faire preuve de sagesse en écoutant le cri de détresse des Maliennes et des Maliens. Notre pays a tant souffert et continue de souffrir depuis plus de cinq ans. Il doit tirer profit de la correspondance riche et pertinente du Prof. Konaré Adame Ba, publiée dans presque tous les journaux du Mali. Une leçon pour tous les Maliens, en général, et en particulier le Président IBK. Notre coordination soutient toutes les initiatives et actions de développement du Mali, mais nous trouvons que cette révision constitutionnelle est contraire aux préoccupations du peuple souverain du Mali, a – t – il conclut. La cérémonie a pris fin par des prières pour le retour de la paix et la cohésion sociale dans notre pays..

Y. MARIKO

Révision constitutionnelle JCSB C IV invite IBK être l’écoute Compatriotes

 

Source: Le Malien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here