Accueil / Opinions / La course pour la présidence de la fédération malienne de football est desormais lancée : – Onze prétendants pour un fauteuil

La course pour la présidence de la fédération malienne de football est desormais lancée : – Onze prétendants pour un fauteuil

 

– La liste officielle des candidats attendue le 16 août  

Ils sont au nombre de 11 candidats en course pour briguer la présidence de la Fédération malienne de football, le 8 octobre prochain. Les différents dossiers de candidature ont été officiellement remis, mercredi dernier, à la Commission électorale dirigée par le doyen Dioncounda Samabaly et elle a jusqu’au 16 août pour proclamer les candidats potentiels.

Le mandat de l’actuel Comité exécutif de la Fédération malienne de football dirigé par Boubacar Baba Diarra prendra fin le 8 octobre prochain. Conformément aux textes qui régissent le football malien, le secrétariat général de la Fémafoot a procédé le 6 juillet dernier à l’Appel à candidature pour la succession de l’Inspecteur général de police, soit 90 jours avant la fin du mandat de l’actuel bureau.

A la date-butoir du mardi 8 août, le secrétariat général de la Fémafoot a réceptionné 11 dossiers de candidatures, le premier ayant été réceptionné le 28 juillet dernier. Ces dossiers ont été officiellement remis, mercredi dernier, aux membres de la Commission électorale par le secrétaire général de la Fédération malienne de football, Sigui Kanté, au cours d’une cérémonie très modeste, mais pleine de signification. C’était au siège de la Fémafoot, en présence de Boubacar Baba Diarra, président de l’instance dirigeante du football malien. On notait aussi la présence des représentants de certains candidats et de nombreux de journalistes.

Dans son intervention, le Président de la Fédération malienne de football a précisé que dans le cadre de la tenue de l’Assemblée générale élective prévue le 8 octobre prochain, probablement à Bamako, une Commission Ad hoc électorale a été mise en place lors de l’Assemblée générale ordinaire du 11 novembre 2016 pour une durée de 4 ans, soit le mandat d’un Comité exécutif. Composée de 5 membres, cette Commission a été officiellement mise en place sous l’égide du président de la Fédération, le 1er août dernier. Il s’agit de Dioncounda Samabaly, Docteur Cheickna Simbé, Me Hamidou Dembélé, le Général Sirakoro Sangaré et Banou Makadji. A l’issue de sa séance inaugurale du 4 août dernier, le doyen Dioncounda Samabaly a été désigné président de ladite commission.

Aux dires du président Boubacar Baba Diarra, la Commission Ad hoc électorale est une structure autonome et indépendante. Elle doit conduire à bon port les prochaines élections de la Fédération malienne de football. “La présente cérémonie consacre la remise officielle de l’ensemble des dossiers reçus, soit 11 dossiers, des mains du secrétaire général au président de la Commission électorale chargée de la conduite intégrale de la procédure électorale jusqu’à terme, ce conformément aux dispositions de l’article 50 des statuts de la Fédération malienne de football. Les travaux de la Commission électorale se poursuivront à plein régime avec l’assistance du secrétaire général qui en assure le Secrétariat de séance. Elle procédera après dépouillement à la proclamation et à la notification de la liste des candidats au plus tard le 16 août. Ladite liste sera publiée par le secrétaire général et envoyée à tous les membres du collège électoral dans un délai de 21 jours “ a précisé le président Boubacar Baba Diarra.

D’ores et déjà, le président de la Commission, Dioncounda Samabaly, mesure le poids de la responsabilité qui l’attend. C’est valable pour ses autres collègues. Il s’agit d’organiser cette élection dans la plus grande transparence pour le bonheur du football malien.

” Vous avez vu que le secrétaire général de la Fémafoot m’a remis officiellement les 11 dossiers de candidature en tant président de la Commission électorale. A partir de ce moment, le président de la Fémafoot n’a plus rien avoir avec nous. La Commission électorale est autonome, indépendante dans ses décisions comme dans son fonctionnement. Nous allons examiner chacun des dossiers. Chaque dossier est constitué selon les critères déjà définis dans les statuts de la Fédération comme dans le code électoral. Dès qu’il y a conformité entre la composition d’un dossier et les textes qui édictent les conditions, nous considérons qu’il est bon. Et le candidat est déclaré potentiel.

Peut-être que dans le parcours, certains dossiers peuvent s’avérer incomplets. En d’autres termes, pas bien constitués comme cela été dit dans les textes. Ces dossiers seront rejetés. Comme par extraordinaire, les 11 dossiers peuvent être bons. Si, c’est le cas, les 11 candidats se retrouveront le 8 octobre à l’Assemblée générale élective”précise Dioncounda Samabaly.

Selon lui, la mission de la Commission électorale consiste à appliquer de manière scrupuleuse et stricte les statuts de la Fédération malienne de football en manière électorale pour la mise en place du nouveau Comité exécutif. Et surtout du respect absolu du code électoral. “Nous avons reçu le code électoral, il suffit de s’y conformer et de respecter ses dispositions. Après, nous prenons des dispositions matérielles pour la bonne tenue de l’Assemblée générale qui doit aboutir à la mise en place d’un nouveau bureau. Mais il faut préciser que nous avons un mandat de 4 ans. Pour ce faire, nous accompagnerons le nouveau Comité exécutif qui sera mis en place. Notre travail commencera par le dépouillement et dans la vérification en profondeur du contenu de chaque dossier de candidature” précisera-t-il.

S’agissant de la ligne de conduite à tenir, le président de la Commission électorale précise : “La ligne de conduite est un principe. Quand vous êtes candidat comme d’autres le sont, vous vous devez du respect mutuellement. Nous n’accepterons pas des comportements qu’on peut considérer comme de l’agression”.

S’agissant du dépouillement des dossiers de candidature, le président de la Commission électorale dira qu’ils ont 8 jours à partir du 9 août. ” Nous allons déposer notre rapport le 16 août prochain au Secrétariat général de la Fédération malienne de football ” a-t-il conclu.

A.B. HAÏDARA

 

Dioncounda Samabaly, un homme honnête et très respecté

Comme disait Banou Makandji, président de la Ligue régionale de Koulikoro, la nomination de Dioncounda Samabaly n’est pas un fait du hasard. Puisqu’il est un homme de valeurs très respecté dans le milieu du sport, plus particulièrement dans la famille du football. Raison pour laquelle, il a adressé ses sincères remerciements au président de la Fédération malienne de football pour le choix porté sur les cinq membres de la Commission électorale.

Notons que Dioncounda Samabaly est en terrain connu car tous ceux qui connaissent l’origine des clubs au Mali doivent connaitre son appartenance au Stade Malien de Bamako. Son grand frère feu Yacouba Samabaly fut gardien de but des Blancs de Bamako. “C’est dans la famille que j’ai épousé l’amour pour le Stade Malien de Bamako. J’ai tout d’abord commencé comme simple supporter. Finalement, j’ai été repéré. Quand je faisais la 2ème année à l’ENA en 1972, j’ai été désigné trésorier général du club lorsque feu Fousseyni Diarra fut président. C’est ainsi que je me suis retrouvé au poste de trésorier de 1972 à 1989. C’est à partir de cette date que Fousseyni Diarra a proposé feu Mamadou Makadji pour le remplacer. Là aussi, je me suis retrouvé vice-président. En quittant ses fonctions, Makadji aussi a organisé une Assemblée générale au cours de laquelle le choix s’est porté sur moi pour prendre les destinées du Stade Malien de Bamako. Pendant deux mandats, j’ai exercé la fonction de président actif des Blancs de Bamako. C’est en 2000 que j’ai passé le témoin à Mahamadou Samaké. Les présidents du club sont choisis de manière unanime. C’est ainsi que Mahamadou Samaké a lui aussi laissé la place à Boukary Sidibé dit Kolon. Et après avoir été nommé Ambassadeur à Abu Dhabi, Kolon a fait la proposition de celui qui dirige le Stade Malien de Bamako aujourd’hui” nous a confié Dioncounda Samabaly. Avant de préciser : “J’ai été pendant 12 ans président de la Commission des finances de la Fédération malienne de football. Et c’est moi-même qui ai demandé à quitter parce que j’avais d’autres tâches. J’étais directeur du service des bâtiments publics de l’Etat, après avoir été DAF au ministère de l’Information, directeur de Cabinet au ministère des Sports, DAF au ministère des Affaires étrangères. C’est le 1er janvier 2007 que j’ai été admis à la retraite”.                                                                                                  

A.B. HAÏDARA

Quand Banou rend un vibrant hommage à Baba Diarra  

L’un des temps forts de cette cérémonie de remise des dossiers de candidature à la Commission Ad hoc électorale, c’est l’intervention du président de la Ligue régionale de football de Koulikoro, Banou Makadji. Cet homme très respectueux dans le milieu sportif a fait parler son cœur en rendant un vibrant hommage à Boubacar Baba Diarra, président de la Fédération malienne de Football. Cela pour tout ce qu’il a fait pour le développement du football. Selon lui, le bilan de l’Inspecteur général de police est très élogieux avec deux trophées continentaux remportés par les Cadets Maliens en 2015 et 2017. Sans oublier, le gazonnage et l’électrification de plusieurs terrains d’entrainement. “ Depuis que cet homme est arrivé à la tête de la Fédération, il a dit que son ambition n’est autre que de développer le football malien. Je pense que c’est ce qu’il a fait. Malheureusement, il a décidé de ne pas briguer un second mandat. Je le comprends puisque chaque chose a une fin” précisera Banou Makadji.

Il a profité de l’occasion pour saluer le courage de Boubacar Baba Diarra pendant la crise du football malien, notamment lors de la suspension du Mali par la Fifa en mars dernier. “Boubacar Baba, vous avez eu à gérer pendant 4 ans le football malien dans la haine et dans la méchanceté, parce que tout simplement, vous avez appliqué les textes qui régissent le football malien. Vous savez accpter tout pour sauver le football malien. Pendant ce moment difficile, vous avez été soutenu par vos compagnons dont Boukary Sidibé dit Kolon. Je profite de cette opportunité pour le remercier pour sa fidélité “.

course présidence fédération malienne football desormais lancée Onze prétendants fauteuil

A.B.H

Source: Aujourd’hui-Mali

Voir aussi

En un mot : Les populations confiantes aux terroristes

Share this on WhatsAppDans la nuit du 4 au 5 décembre, le maire de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *