Accueil / A l'instant / Attaque du camp des casques bleus à Tombouctou et de Douentza : Les terroristes rappellent à la Minusma sa mission
casques bleus

Attaque du camp des casques bleus à Tombouctou et de Douentza : Les terroristes rappellent à la Minusma sa mission

 

L’installation des casques bleus au Mali, c’est une déception totale. Tous ceux qui ont applaudi pour leur arrivée dans notre pays ont fini par déchanter. Car, les forces onusiennes n’ont jamais su démentir l’affirmation selon laquelle, « l’ONU n’a jamais su résoudre une crise dans le monde ».

Depuis l’arrivée des forces onusienne dans notre pays, elles n’arrivent pas à accomplir la mission qui doit être la leur. C’est-à-dire assurer la sécurité et la protection des populations et aider l’armée malienne à lutter contre le terrorisme. Au contraire, il y a une sorte d’enlisement de la situation. Les dernières attaques survenues dans le camp de la Minusma à Tombouctou et à Douentza prouvent à suffisance l’inefficacité de la mission onusienne dans notre pays. Bien plus qu’une interpellation, c’est un rappel sinon une invitation à l’endroit de la Minusma à accomplir sa mission.

En effet, les casques bleus installés au Mali peinent à donner satisfaction dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans notre pays. Il est difficile de faire une ou eux semaines sans que ces gens sans foi ni loi ne se fassent entendre dans notre pays. Pourtant, les forces onusiennes au Mali sont estimées à plus de 13 200 hommes, tout corps confondu. Ces forces passent tout leur temps à se pavaner dans les rues dans des grandes de notre pays, à la recherche on ne sait quoi. Pendant ce temps, les terroristes murissent et élaborent leur stratégie d’attaque dans les brousses. Conséquence, tous les jours, ce sont des embuscades contre l’armée malienne abandonnée par des forces qui sont sensées venir l’aider à lutter contre le terrorisme. Au lieu de lutter efficacement contre le terrorisme, les forces onusiennes donnent l’impression d’être une force d’occupation de notre pays. La Minusma semble oublier sa mission de lutte contre le terrorisme au profil des activités caritatives et de solidarité. Tout cela est bien mais notre pays a plutôt besoin d’une assistance militaire pour l’aider à recouvrer l’intégralité de son territoire et à mettre hors d’état de nuire la bande à Iyad Ag Ghali et d’Amadou Kouffa Barry. Si la Minusma veut aider le Mali, elle doit inscrire toutes ses actions dans ce cadre. Si la Minusma est venue pour aider le Mali, elle devrait contribuer au redéploiement de l’administration et de l’armée malienne au nord, notamment à Kidal devenue, une citée interdite. Si la Minusma est venue aider le Mali, elle doit se montrer plus ferme envers les groupes armés, notamment la CMA qui fait ce qu’il veut à Kidal, avec la complicité de Barkhane. Qu’est ce que la Minusma a fait pour que le Mali retrouve son intégrité territoriale ? Qu’a-t-elle fait pour que l’armée malienne assure la sécurité des Maliens partout sur l’ensemble de notre territoire ? Rien.

Avec ces attaques, les forces de la Minusma doivent désormais quitter les camps et les rues des grandes villes pour aller chercher et combattre les terroristes dans les campagnes ou plier bagage. Si ses plus de 13 200 éléments patrouillaient régulièrement au nord comme au sud et au centre, la Minusma aurait du engranger d’excellents résultats. Malheureusement, c’est illusoire de croire que les casques vont chercher les terroristes jusque dans leur dernier retranchement. Car, ce sont des rentiers qui ne sont pas prêts à mourir pour le Mali. Ils sont au Mali pour se faire de l’argent. Tant pis la lutte anti-terroriste.

En réalité, l’histoire a fini par donner raison à ceux qui étaient opposés à l’arrivée des casques bleus dans notre pays. Ce n’est pas eux qui vont résoudre notre crise. C’est à nous Maliens de se donner la main pour faire face à notre pays. Les forces onusiennes donnent l’impression d’être complice des ennemis de notre pays.

Attaque camp casques bleus Tombouctou Douentza terroristes rappellent Minusma mission

Youssouf Bamey

Source: La Lettre du Peuple 

Voir aussi

Yéah Samaké face persiste et signe : “Aucun candidat y compris Soumaïla Cissé ne pourra faire mieux qu’IBK”

Share this on WhatsApp  Le candidat du Pacp, Yeah Samaké, était face à la presse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *