Accueil / Politique / Billet : Carton rouge !

Billet : Carton rouge !

 

Ainsi, ce qui n’était qu’une vague rumeur se révèle dans sa triste vérité : nos enfants vont se coltiner la bobine du président IBK tout au long de l’année scolaire 2017-2018 !

Des petites mains au service d’un pouvoir en panne d’idées n’ont rien trouvé de mieux que de fabriquer des cahiers à l’effigie du président et futur candidat IBK pour une minable opération de propagande électorale adossée à la rentrée des classes.
Les pauvres enfants qui vont bénéficier de ce « généreux don » étudient depuis 4 ans sans jamais avoir reçu un crayon du chef de l’Etat.

Pour cette ouverture des classes, un Père Noël nommé IBK se présente à eux avec trois mois d’avance sur la période des étrennes. Les obligés du régime qui se sont empressés en Chine pour fabriquer ces cahiers de la honte ne nous intéressent pas. Ils sont dans leur rôle dans la lutte acharnée des places ou pour les marchés ! Ce qui est inacceptable et scandaleux c’est le fait que le président de la République associe son nom à une campagne qui est au mieux une intrusion de la politique politicienne dans un sanctuaire républicain (l’école) et, au pire, un viol de la conscience des parents par le truchement des enfants.
Il est où le premier ministre qui prétendait combattre la politisation de l’école en 1994 ?

Toute cette fébrilité trahit la peur d’affronter l’échéance de 2018 sans bilan. Des pèlerins sans scrupule qui arborent des banderoles politiques à la Mecque sans égard pour l’islam ou les autorités saoudiennes aux « cahiers IBK », la dérive va crescendo.

Peut-être qu’il est encore temps de rappeler au camp présidentiel et à son chef qu’ils doivent s’évertuer à gagner la prochaine élection dans l’honneur (tiens, tiens ça nous rappelle un slogan) ou à la perdre dans la dignité. L’une et l’autre posture interdisent tout acte moralement attentoire aux valeurs de la République.

Sinon à vouloir faire feu de tout bois dans ce qui s’apparente à une stratégie du « on gagne ou on gagne », vous donnez une bonne raison au parent d’élèves électeur ou à l’électeur tout court de vous renvoyer à vos chères études à l’issue des scrutins à venir. Halte à cette cour politique dans nos écoles !

Billet Carton rouge

Tiéfing

Source: L’ Aube

Voir aussi

Mali : Une gouvernance mise sous tutelle

Share this on WhatsApp  Qui gouverne le Mali ? En temps de conflit, avec plusieurs armées …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *