Accueil / Afrique / 60 millions de dollars d’aide américaine au G5 Sahel : Le leadership d’IBK a prévalu
Le président malien Ibrahim Boubakar Keïta à Bamako, le 2 juillet 2017. © REUTERS/Luc Gnago

60 millions de dollars d’aide américaine au G5 Sahel : Le leadership d’IBK a prévalu

Après plusieurs mois de réticence, les USA ont finalement annoncé une aide bilatérale de 60 millions de dollars pour l’opérationnalisation de la Force Conjointe du G5 Sahel. Les efforts de Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta en tant que Président en Exercice du groupe commencent à payer.

C’était le lundi 30 octobre, lors d’une réunion consacrée à une aide que l’ONU pourrait apporter à la Force de lutte contre le terrorisme dans le Sahel, que la nouvelle annonçant le consentement du Gouvernement américain de contribuer au Budget de la Force Conjointe du G5 Sahel est tombée.

En effet, sous le leadership du Président en Exercice du G5 Sahel, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, qui a effectué une tournée régionale pour la mobilisation des partenaires pour l’opérationnalisation de la Force conjointe, a sollicité, par le truchement de la France, la participation financière internationale pour mener une lutte implacable contre le terrorisme.

Au-devant du dossier, il y a la France qui en a fait sa priorité, en tant que présidente en Exercice du Conseil de Sécurité de l’ONU. Malgré la demande du G5 Sahel, de la France, du Secrétaire Général de l’ONU Antonio Guterres, et des membres du Conseil de Sécurité d’autoriser un soutien de l’ONU, les USA s’y étaient opposés et avaient menacé même de poser leur véto.

Mais, au fil du temps, les USA ont eu conscience de la nécessité de sécuriser le Sahel; car, leur sécurité aussi en dépendra. Tout récemment, les Etats-Unis  ont perdu quatre de leurs Forces spéciales au Niger. Ce qui a infléchi leur position et contribué à cette annonce de 60 millions de dollars au compte du G5 Sahel.

«Je me réjouis de l’intervention de soutien américaine »,a déclaré pour sa part, le Ministre français des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian.

Selon le Chef de la Diplomatie française,« une porte restait ouverte pour aboutir à un compromis ».

« Paris travaillerait à une nouvelle Résolution pour permettre à la MINUSMA, la mission de l’ONU au Mali, d’aider logistiquement et opérationnellement le G5, à travers des évacuations médicales ou du réapprovisionnement en fuel », a-t-il promis.

Cette annonce est le fruit des efforts du Président IBK et témoigne de plus son leadership dans l’espace sahélien.

Cyril ADOHOUN

60 millions dollars d’aide américaine G5 Sahel leadership d’IBK prévalu

 

Source: L’Observatoire

Voir aussi

Braquage BCEAO: Gbagbo et 3 de ses ex-ministres condamnés à 20 ans de prison et 329 milliards FCFA d’amende

Share this on WhatsApp  L’ex-Chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo et son dernier premier ministre, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *