Accueil Politique Brouille au sein du gouvernement : Le divorce définitif entre Bathily, le...

Brouille au sein du gouvernement : Le divorce définitif entre Bathily, le PM, le ministre de la Justice et les barons du RPM

71
0
PARTAGER

 

Après sa déclaration audio à Koutiala en faveur de son fils Ras Bath, le ministre Mohamed Ali Bathily fait face à une coalition composée du premier ministre, du ministre de la Justice et des barons du RPM, ces derniers jurent de le faire débarquer du gouvernement. Et pour cause : le ministre Bathily a critiqué le pouvoir et a pris la défense de son fils. 

Dans une déclaration audio, le ministre Bathily s’est attaqué au RPM et a affirmé qu’il est temps de se dire la vérité. Après l’arrivée du conseiller à la communication du président IBK Racine Thiam dans l’opposition, le ministre de l’Habitat et des Affaires Foncières Mohamed Aly Bathily (père du chroniqueur Ras Bath) a critiqué vivement le pouvoir, lors de son déplacement à Koutiala.

Le ministre de la Justice, Mamadou Ismaël Konaté, qui était parmi les personnes visées dans la déclaration audio du ministre Bathily, a très mal pris les propos de son homologue.

Très en colère au cours d’un entretien avec le premier ministre Adoulaye Idrissa Maïga, le ministre de la Justice Mamadou Ismaël Konaté, a dénoncé l’attitude de Bathily qu’il considère déloyale et indigne d’un responsable. Il demande au premier ministre de tout faire pour renvoyer Bathily du prochain gouvernement.

Vent de rivalités entre membres du gouvernement 

Selon des sources bien informées, le premier ministre a promis de s’entretenir avec le président, afin d’obtenir le renvoi de Bathily du gouvernement. Dans sa logique de représailles contre les Bathily, le ministre de la Justice Ismaël a saisi l’opportunité dans l’affaire du mariage d’un marabout qui a défrayé la chronique ces derniers temps, pour pousser le procureur de la commune 4 à porter plainte contre Ras Bath. Ce dernier avait vivement dénoncé les agissements du procureur dans la gestion de cette affaire. Deux avocats proches du ministre de la justice ont assisté le procureur dans la rédaction de la plainte contre Ras Bath.

Depuis, il souffle un vent de rivalités entre, le Ministre de la Justice, Me Ismaël Konaté, le Ministre de l’Habitat et des Affaires Foncières, Me Mohamed Ali Bathily. L’homme de main d’IBK a choisi la ville de Koutiala, la localité de naissance d’IBK, pour faire une annonce retentissante. Me Bathily  a presque officialisé sa rupture avec le ministre de la Justice et les barrons du RPM dont aucun acte ne laisse croire qu’ils veulent lâcher IBK en 2018.

Plusieurs cadres du bureau politique national du RPM ainsi que certains ministres affirment que Bathily n’a jamais été un soutien pour IBK. Ils ajoutent que le ministre et son fils roulent pour l’opposition et qu’ils sont les vrais ennemis du président IBK. Certains proches d’IBK avaient d’ailleurs confirmé aux barons du RPM (pendant la visite du président à Kayes) le renvoi de Bathily du prochain gouvernement.

Décidemment, la cabale contre le ministre Bathily s’intensifie, le premier ministre, le bureau politique du RPM et Boubèye Maïga harcellent le président IBK pour qu’il débarque Bathily du gouvernement.

Depuis la déclaration du ministre des domaines à Koutiala, le front anti-Bathily s’est intensifié au sein du gouvernement IBK. Une forte mobilisation est enclenchée pour isoler le ministre. Le premier ministre, le BPN du RPM et Boubèye Maïga s’activent pour faire partir du gouvernement le ministre Bathily. Une stratégie d’isolement est mise en place avec une forte pression par harcèlement sur IBK pour obtenir dans les plus brefs délais le départ du ministre Bathily. La désinformation contre Bathily s’est intensifiée.

En visite à Mopti, le premier ministre et plusieurs ministres ont affirmé qu’ils ne répondront plus aux appels, aux messages et aux mails de Bathily jusqu’à son départ du gouvernement. Le ministre de la justice Mamadou Ismaël Konaté a même menacé de démissionner si Bathily reste au gouvernement. Enfin le bureau politique national du RPM a donné instruction aux ministres de ne pas être en compagnie de Mohamed Bathily lors des cérémonies gouvernementales. Cette crise qui couve au sommet de l’état reflète une division profonde au sein du gouvernement entre ceux qui s’opposent à la mauvaise gouvernance et ceux qui veulent que rien ne change. Le président IBK est le seul arbitre et il va devoir trancher entre les deux camps.

À l’approche de la fin de mandat du président IBK, l’ambiance est de plus en plus électrique au sein du pouvoir. Des langues se délient dans la majorité pour dénoncer l’échec du pouvoir face aux défis que le pays connaît. Après le départ du conseiller à la communication du président, Racine Thiam ; et la déclaration du ministre Bathily, on n’est pas à l’abri d’autres défections au sein du régime dans les jours à venir.

Aujourd’hui, Bathily a pêché dans les eaux du régime. Ce qui divise le ministre Bathily et les barrons du RPM est désormais plus fort que ce qui les unissait. La présidentielle de 2018 n’est pas étrangère à la séparation annoncée entre Bathily et le RPM. En même temps que le premier se visse dans son fauteuil de ministre du gouvernement, le second rêve de l’éjecter. Dans ces conditions, leur cohabitation ne répondait plus à aucun calcul ou à aucune logique politique. Bathily ne veut pas endosser le bilan des cinq années de gestion du régime IBK. Il  a donc franchi le pas et décidé d’affronter à visage découvert son ancien mentor politique.

Brouill sein gouvernement divorce définitif entre Bathily PM ministre Justice barons RPM

Cyrille Coulibaly

Source: Nouveau Réveil 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here