Accueil Politique Des militants ADEMA, RPM, CODEM, MPR, ASMA, CAP virent à l’URD: Pourquoi...

Des militants ADEMA, RPM, CODEM, MPR, ASMA, CAP virent à l’URD: Pourquoi une telle ruée vers le parti de la poignée des mains ?

22
0
PARTAGER

 

La huitième conférence nationale de l’Union pour la République et la Démocratie, URD, s’est tenue les 18 et 19 novembre 2017 au Palais de la Culture Amadou Hampaté Bah, sous le signe de la restauration de l’espoir. Elle a enregistré l’adhésion de plusieurs militants venus de plusieurs partis et qui ont fait des témoignages ponctués d’éloges pour l’URD et son Président. Avec ces nouvelles adhésions, l’espoir se restaure chez Soumaila Cissé pour une victoire en 2018.

Pourquoi une telle ruée vers l’URD ?
Le Président de l’URD et chef de file de l’Opposition, semble retrouver le sourire à la fin des travaux de la huitième conférence nationale de son parti, et pour cause la ruée des cadres d’autres partis vers l’URD. Ces cadres et pas des moindres semblent faire le choix de l’URD parce que le président de ce parti, qui était l’adversaire d’IBK en 2013, serait aujourd’hui son challenger le plus redoutable.

Et le bilan qui est celui du Président IBK, ne plaide guère en sa faveur ce qui donne de l’espoir à Soumaila de l’emporter en 2018. Sinon, comment comprendre que l’URD parmi toute cette pléthore des partis politiques au Mali, puisse attirer l’attention des militants et autres cadres des partis de la majorité ? Parmi les nouveaux adhérents, citons Abouzeid Ousmane Maiga, ancien député Adéma de Gao, N’Diaye Bah, ancien ministre CNID passé au PDES, Racine Thiam, président du CAP et d’autres cadres qui ont amené avec eux 26 sous-sections RPM de Kita.

S’il est vrai, comme on le dit, que les hommes politiques regardent généralement la direction du vent, l’URD ne peut-elle pas espérer que les conditions soient réunies pour l’alternance en 2018 ? Pour rappel, après les départs de SADI et de l’ADP-Mali, c’est au tour de Yéléma de l’ex premier ministre Moussa Mara de claquer la porte de la CMP. N’y a-t-il pas là, un signe avant-coureur de l’éclatement de la Convention de la Majorité Présidentielle, CMP à la veille des élections ? L’URD peut s’estimer heureuse d’accueillir tous ces cadres qui apporteront à coup sûr leurs expériences.

Quant au Président du parti de la poignée des mains, il semble retrouver le sourire surtout après la dispersion des partis de l’Opposition lors de la constitution des listes pour les élections régionales et locales.

La venue des cadres des partis politiques vers l’URD, le principal parti de l’Opposition trouve sa justification dans la débâcle du régime, dans la mal-gouvernance avec ses conséquences de corruption, de népotisme, d’insécurité, de chômage. Ils ont alors préféré se désolidariser plutôt que d’être comptable du catastrophique bilan du quinquennat du régime IBK.

militants ADEMA, RPM, CODEM, MPR, ASMA, CAP virent URD: Pourquoi telle ruée vers parti poignée mains

Youssouf Sissoko

Source: Inf@Sept

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here