Afrique

Burkina: les étudiants préparent leur rencontre avec le président français

Au Burkina Faso, à l’université Ouaga 1 Professeur Joseph Ki-Zerbo où aura lieu la rencontre entre le président Emmanuel Macron et la jeunesse africaine, quelques travaux ont été effectués pour l’occasion. Les amphithéâtres de l’Union africaine et de Syrte ont été retenus pour la cérémonie. Près de 2 000 jeunes choisis au sein des associations d’étudiants burkinabè et étrangers, et de la société civile. Pour le choix des questions à poser au président Emmanuel Macron, la charge revient à la plateforme du « Présimètre » de designer, par tirage au sort, les « porteurs de question » qui se feront ainsi porte-parole des autres jeunes.

C’est au sein de deux amphithéâtres construits par l’ex-colonel Mouammar Kadhafi que se tiendra la rencontre entre le président Emmanuel Macron et la jeunesse africaine. Les lieux n’ont pas bénéficié de travaux spécifiques, juste de quelques coups de balai et d’aspirateur.

« C’est un simple nettoyage. On enlève les toiles d’araignée, la poussière. En dehors de cela, le président Macron trouvera l’université telle que les étudiants la vivent quotidiennement. C’est dans ce cadre-là que la manifestation doit se dérouler », précise Lassané Yameogo, chargé des infrastructures à l’université Ouaga1.

Sur le plan technique, des projecteurs et du matériel de sonorisation ont été installés et deux climatiseurs loués par l’ambassade de France, dit-on,  pour l’occasion.

« Nous, techniquement, nous sommes prêts. On attend maintenant le président pour qu’il nous communique son message », signale Filipo Colnago qui a la charge de l’installation technique.

Quant au choix des questions à poser au président français, c’est la société civile, à travers la plateforme « Le présimètre » qui en a la charge.

« Nous avons plus de 150 jeunes qui se sont déjà exprimés sur une dizaine de thématiques qui vont de la « Françafrique » aux partenariats économiques, en passant par la déclassification des archives sur le président Thomas Sankara », souligne Nana Issoufou, expert statisticien.

Il ajoute que les porteurs de questions poseront plus de quatre questions au président français, suite à une demande des associations d’étudiants.

À quelques heures de l’adresse du président français à la jeunesse africaine, certains étudiants souhaitent que Emmanuel Macron attire l’attention des dirigeants africains sur le problème de l’emploi des jeunes…
Burkina étudiants préparent rencontre président français
Source: RFI
malizine
Malizine est un site d'information malien. Il est le premier portail à caractère 100% numérique à être en ligne au Mali. Pour plus d'informations, appelez-nous au 0022376473750.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *