Accueil / Insécurité / 48 heures après son enlèvement : Le maire de Sougoulbé libéré
Les djihadistes

48 heures après son enlèvement : Le maire de Sougoulbé libéré

 

Dans la nuit du 4 au 5 décembre dernier, le maire de la commune de Sougoulbé, située dans le cercle de Tenenkou, région de Mopti, Sékou Sow a été enlevé par des présumés djihadistes. Il a donc été relâché dans la nuit du jeudi 7 décembre dernier.

De sources dignes de foi, sa libération est intervenue après qu’il ait accepté de payer l’intégralité de la dette (1. 900. 000 FCFA) qu’il avait contractée à une tierce personne. C’est cette dernière qui est allée se plaindre du maire auprès de ces présumés djihadistes.

Cette situation a obligé certains élus, magistrats, administrateurs à déserter la plupart de ces zones de peur d’être pris pour cible. A ce sujet, on est toujours sans nouvelle du président du tribunal d’Instance de Niono, Soungalo Koné, enlevé dans la nuit du 16 novembre dernier.

Dans une vidéo diffusée dans la nuit du 4 décembre dernier, il apparaissait aux côtés du Commandant de brigade de Guiré, Mamadou Diawara, et demandait au gouvernement de négocier leur libération avec les ravisseurs. Lesquels ont posé comme condition la « libération des djihadites détenus dans les prisons maliennes et l’application de la Charia dans l’exécution des peines ».

48 heures après enlèvement maire Sougoulbé libéré

Source: kibaru

Voir aussi

Toguéré Koumbé (Mopti) : Un gendarme tué et un autre blessé suite à une attaque

Share this on WhatsApp  Les faits se sont produits hier lundi 18 juin, aux environs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *