Accueil / Culture / Neuf fautes de grammaire que nous commettons souvent

Neuf fautes de grammaire que nous commettons souvent

 

Très souvent, par ignorance, nous faisons des fautes de langue. Le pire c’est que la personne qui commet ces erreurs ne se rend très souvent pas compte qu’elle est passée à côté de la plaque. Afrikmag vous apporte des éclaircis sur  neuf fautes qui n’épargnent personne, même pas les « maîtres ». Et tenez-vous bien, certaines sont élémentaires.

On n’écrit pas « Quelque soit »

On n’écrit pas quelque soit mais plutôt quel que soit/ quelle que soit/ quels que soient/ quelles que soient en fonction du genre et du nombre du terme qui suit.

Au temps pour moi et non « autant pour moi »

On écrit plutôt au temps pour moi car cela fait référence au fait qu’on s’est trompé et que maintenant on repart de zéro sur une nouvelle connaissance. Cette expression marque le début et non la réciprocité comme on le pensait.

Quelquefois

Quelquefois s’écrit ainsi à de rares occasions. En effet, sous cette écriture, le mot signifie un certain nombre de fois, de rares fois.

On n’écrit pas « les reines se sont succédées » mais plutôt « se sont succédé »

L’erreur qu’on fait ici est d’appliquer la règle de l’accord du COD ce qui est légitime. Mais prêtez attention : on dit succéder à quelqu’un. Ainsi donc le « se » ici représente un COI qui ne s’accorde pas avec le verbe. Par ailleurs en posant la question vous obtenez « les reines ont succédé à qui ».

Malgré que

On ne dit pas malgré que. C’est une erreur courante à éviter. Malgré s’utilise avec un nom. Ainsi on dit « malgré la pluie » et non « malgré qu’il pleuve ». Dans ce cas-là, on dit « bien qu’il pleuve »

Cependant, les expressions « malgré que j’en aie » et « malgré qu’il en ait » sont justes. En effet, elles signifient respectivement « malgré moi » et « malgré lui »

« Cent » et « vingt » prennent un « s » seulement quand ils sont multipliés et non suivis par un autre adjectif numéral.

Donc « cents euros », est incorrect.

Le verbe appeler

Au présent, il ne prend un “l” qu’avec les première et deuxième personne du pluriel : nous et vous. Par contre, il garde ses deux « p ».

Confondre les « m » de commettre et omettre

Commettre s’écrit avec deux « m » quand omettre s’écrit avec un seul « m ».

On ne dit pas « elle s’est permise » ou « je me suis permise » (même quand on est une femme.)

C’est la même règle qui s’applique à « elles se sont succédé ». Ici c’est permettre à qui : « je «  ou « elle » deviennent des COI.

Neuf fautes grammaire commettons souvent

Source: Afrikmag

Voir aussi

Mali: Kassé Mady Diabaté est mort

Share this on WhatsApp La culture malienne en deuil : L’artiste musicien Kassé Mady DIABATE …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Malizine

GRATUIT
VOIR