Accueil / Société / Le ministre Abdrahamane Sylla lors de son interpellation à l’Assemblée nationale hier : « Moins d’une centaine de personnes sont dans 3 à 4 prisons en Libye »

Le ministre Abdrahamane Sylla lors de son interpellation à l’Assemblée nationale hier : « Moins d’une centaine de personnes sont dans 3 à 4 prisons en Libye »

 

A cause de la grave crise qui sévit en Libye, les Maliens vivent dans des conditions très difficiles, humiliantes, dégradantes, qui bafouent la dignité humaine, un crime contre l’humanité en Lybie. Des pratiques d’esclavage sont monnaies courantes dans ce pays Magrébin et qui ont révolté la communauté internationale tout récemment. Au regard de cette situation difficile des Maliens vivants en Libye, le député de l’opposition, l’honorable Mamadou Hawa Gassama Diaby a interpellé hier, lundi 11 décembre 2017 à l’Assemblée nationale du Mali, le ministre des Maliens de l’extérieur, Abdrahamane Sylla pour qu’il puisse édifier l’opinion nationale et internationale sur ce qu’il est entrain de faire afin amoindrir la souffrance des Maliens vivants à l’extérieur.  Au cours de cette séance d’interpellation tenue dans la salle Modibo Keïta de l’Hémicycle, le ministre Abdrahamane Sylla a fait savoir que 14 000 Maliens sont actuellement sur le sol Libyen parmi lesquels, une centaine se trouve dans 3 à 4 prisons. Par ailleurs, le ministre Sylla a fait savoir que 250 maliens vivants en Libye seront rapatriés demain mercredi 13 décembre 2017.

Les travaux de questions orales étaient présidés par le président de l’hémicycle, l’honorable Issaka Sidibé, en présence des membres du gouvernement et d’autres personnalités. Les questions adressées au ministre Abdrahamane Sylla par l’honorable Mamadou Hawa Gassama Diaby sont entre autre : Les Maliens vivent dans des conditions épouvantables, humiliantes, dégradantes, qui bafouent la dignité humaine, un crime contre l’humanité en Lybie. Êtes-vous au courant de ces exactions et de ces sévices ? Si oui qu’avez-vous fait ? Et si non, pourquoi ? Aussi les Maliens se trouvent dans la même situation en l’Algérie, dépouillés de tous leurs biens et chassés et abandonnés dans le Sahara, même cas au Niger voisin. Quelle solution avez- vous préconisée ? Les ressortissants maliens à l’extérieur rapportent au Mali une devise supérieure à l’aide au développement mais hélas, ces maliens sont maltraités partout dans le monde, pourquoi ? Dans ses éléments de réponse, le Ministre Abdrahamane Sylla est d’accord avec le député interpellateur qu’il est inadmissible que de telle pratique existe en ce 21 ème siècle. Avant d’ajouter que le gouvernement condamne avec la dernière rigueur la pratique de l’esclave en Libye. Il a souhaité à ce que les coupables soient punis. En Libye, dit-il, il y a deux gouvernements qui se livrent à une guerre. Aux dires du ministre, le gouvernement du Mali s’est attaqué à la situation difficile des maliens vivants à l’étranger. Pour preuve, dit-il, 4991 personnes ont pu être rapatriées de la Libye au Mali depuis qu’il est à la tête du département. Selon lui, 3515 personnes ont pu être rapatriées cette année. Apparemment insatisfait, l’honorable Gassama revient encore à la tâche. Il a voulu savoir le nombre de Malien qui sont en prison en Libye ? En outre, il demanda au ministre, si c’est vrai, qu’il suffit de donner de l’argent pour que ton parent en détention en Libye soit libérer. « 212 maliens étaient en prison en Libye et avec le concours de l’Organisation internationale pour la migration (OIM), nous avons obtenu leur libération. Je suis avec une attention particulière ce qui se passe en Libye. On ne peut pas dire avec certitude le nombre de malien qui est en prison. Mais à ma connaissance, moins d’une centaine de personnes sont dans 3 à 4 prisons en Libye », précise le ministre. Avant d’ajouter qu’il y’a des prisons privées en Libye dont son département n’a aucune idée si des Maliens sont détenus ou pas. Selon le ministre, malgré la grande tension qui existe en Libye, les Maliens sont entrains de partir vers ce pays. « A la date d’aujourd’hui, il y a quelques 14 000 Maliens qui sont sur le sol Libyen. 250 repartis entre 2 vols vont venir le 13 décembre et c’est eux qui ont exprimé leurs besoins de rentrer au bercail », a souligné le ministre.

ministre Abdrahamane Sylla lors interpellation Assemblée nationale hier Moins centaine personnes 3 à 4 prisons Libye

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain 

Voir aussi

Front social : Après les enseignants, les médecins réclament un statut particulier

Share this on WhatsAppFront social enseignants médecins réclament statut particulier   L’Espace Maeva Palace de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *