Accueil Société Les questions migratoires au cœur d’un débat entre le ministre Abdramane Sylla...

Les questions migratoires au cœur d’un débat entre le ministre Abdramane Sylla et les étudiants

12
0
PARTAGER

 

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des Migrants, le ministère en charge des Maliens de l’extérieur a organisé le jeudi 21 décembre 2017 à la Faculté de Droit privé une conférence débats sur le thème : «enjeux et défis de la migration». Présidée par le ministre Abdrahamane Sylla, la conférence s’est déroulée en présence de l’altermondialiste, Mme Aminata Dramane Traoré, du doyen de la Faculté de Droit Privé, du corps professoral et de nombreux étudiants dudit établissement. Pour le ministre Sylla, ce débat à l’université c’était pour essayer de dépassionner la question de la migration qui occupe aujourd’hui le devant de la scène internationale. Surtout avec la vente aux enchères de migrants en Lybie. Reconnu comme un phénomène naturel et vieux, le ministre Sylla pense que le thème de la migration reste scientifique, car lié soit à l’économie, à la sociologie et au droit. D’où son appel aux scientifiques et universitaires de s’en approprier et de développer le thème. Les débats ont permis de faire comprendre que la migration est ancienne et reste un atout dans le développement des Nations.

Pour le ministre en charge des Maliens de l’extérieur, les raisons de la migration sont nombreuses. Il y a d’abord la soif de la découverte géographique, la pauvreté, le chômage, la famine. Ensuite, nous avons les conflits comme cause de la migration, avec la guerre un peu presque partout à travers le monde, comme la Syrie, l’Afghanistan, la Libye et autres.

S’agissant des solutions, le ministre Sylla dira qu’ils sont de deux ordres. D’abord, il s’agira de travailler avec les associations des jeunes à travers des projets pour la création d’emploi et de richesse pour pouvoir retenir la jeunesse. Ensuite, le département travaillera pour le retour et la réinsertion des migrants. «Cela fait mal que les bras valides soient toujours à l’extérieur et que les cerveaux quittent le pays pour aller servir ailleurs. Aujourd’hui, il est temps qu’on s’interroge par rapport à cela. Et, il faut qu’on accepte que notre pays ne peut être développé que par nous-même et croire en ses  potentialités. S’il faut en souffrir que nous souffrons mais qu’on crée la richesse pour la génération» souligne-t-il. Pour cela, il invite l’implication de tout un chacun, d’où le choix de la Faculté de Droit privé pour abriter cette conférence afin que les universitaires s’en saisisse de la question pour trouver une solution.

Par ailleurs, le ministre Sylla n’a pas manqué de lancer un appel aux pays européens afin d’accepter de délivrer les visas pour diminuer l’immigration illégale et les morts dans le désert ou la méditerranée.

Quant au Pr Aminata Dramane Traoré, elle a fait savoir que le véritable problème de l’Afrique est qu’elle n’a pas d’économie ni de marché et qu’elle reste victime de ses richesses et de son sous-sol. Pour inverser la tendance, il faut, selon elle, faire preuve de maturité politique. Elle expliquera que les africains doivent changer de modèle tout en inversant les flux financiers en consommant ce que nous produisons. Aussi, pour elle, dans cette situation, les intellectuels et les artistes ont un rôle important à jouer.

Il importe de retenir qu’au cours de cette conférence, l’assistance a eu droit à la projection d’un film sur les conditions de la traversée de la mer par les migrants.

questions migratoires cœur débat entre ministre Abdramane Sylla étudiants

Source: Inf@Sept

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here