Accueil Insécurité Lutte contre l’insécurité à Bamako : L’engagement des forces de sécurité paye

Lutte contre l’insécurité à Bamako : L’engagement des forces de sécurité paye

153
0
PARTAGER

 

Les efforts que les forces de sécurité fournissent pour la sécurité  des personnes et de leurs biens continuent de voir leurs fruits, car ces derniers temps, plusieurs arrestations et démantèlements des réseaux mafieux ont été faits dans Bamako et environnant. Courant  la semaine dernière, le commissariat du 6ème Arrondissement a fait des saisies d’armes à feu en Commune I du District. 

A Bamako, l’insécurité est devenue le quotidien des habitants, confrontés au banditisme de tout genre. Craignant cette insécurité grandissante, les Bamakois sollicitent de plus en plus les efforts de la police nationale en charge de la sécurité des personnes et de leurs biens.

Le commissariat du 6ème arrondissement  de Bamako vient de démontrer ses compétences en mettant la main sur des armes en Commune I du District. C’était la semaine dernière.

Cet engagement de la police, en général, de lutter contre l’insécurité et les trafics illicites à Bamako et dans le reste du pays réconforte les citoyens.

Ces derniers temps, il faut rappeler que plusieurs arrestations de malfrats et d’interceptions d’armes et de stupéfiants ont été faites par la police nationale.

Dans un passé récent, le commissariat du 7e arrondissement de Bamako a également démantelé, à Sirakoro, en périphérie de la capitale, une cache de drogues, estimée à plus de 45 millions FCFA.

En décembre dernier, en Commune III, tôt le matin, les éléments de la Force Spéciale Antiterroriste (FORSAT) ont découvert et mis hors d’état de nuire des malfrats en possession d’armes à feu, une bonne quantité de briques de chanvres indiens et des produits pharmaceutiques en drogue.

En mai 2016, au cours d’une conférence de presse au ministère de la sécurité et de la protection civile, il ressort qu’entre 2012 et 2015, il y a eu plus de 150 personnes qui ont été interpelées et près de 8 milliards FCFA de saisies de drogues.

Il faut ajouter à ses efforts des forces de sécurité 435 grammes de cocaïne coupée avec de l’éphédrine d’une valeur de plus de 13 millions de FCFA, saisis par l’antenne de l’Office central des stupéfiants.

A l’issue de cette opération, trois personnes dont le principal auteur de ce trafic de stupéfiants, un certain Mahamane Gbaguidi, ont été arrêtées et présentées au Procureur de la République près le tribunal de Grande instance de Mopti.

Il faut noter que la police nationale a toujours su relever les défis par ses opérations d’arrestations, de saisies d’armes et de stupéfiants. Elle continue toujours de montrer son efficacité.

Lutte contre insécurité Bamako engagement forces sécurité paye

Mahamadou Sarre (Stagiaire)

Source: L’Observatoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here