Accueil Politique Election Présidentielle de 2018 : La candidature de Dioncounda sauvera l’ADEMA d’un...

Election Présidentielle de 2018 : La candidature de Dioncounda sauvera l’ADEMA d’un naufrage !

3
0
PARTAGER
Election Présidentielle 2018 candidature Dioncounda sauvera l’ADEMA naufrage

 

Démarché fort longtemps pour être le candidat consensuel du parti à l’élection présidentielle de 2018, le Professeur Dioncounda ne s’est jamais laissé influencer par ces nombreuses sollicitations nocturnes. Il a décidé de prendre sa retraite en politique active. C’est pourquoi lors du congrès statutaire de 2015, il n’a accepté que le poste de président d’honneur. Malgré cela, la situation de la gouvernance actuelle a fait qu’il a reçu beaucoup de sollicitation pour revenir dans l’arène politique active afin de contribuer à sauver le Mali d’un naufrage. Il et aujourd’hui le seul qui peut réunir tous les autres acteurs politiques sous le même toit, dans le même gouvernement (majorité et opposition).

Si le Professeur Dioncounda était gêné par la position d’IBK, alors la déclaration de ce dernier  le 26 juillet 2017 en ces termes : « La candidature interne à l’ADEMA pour l’élection présidentielle de 2018, ne m’indispose pas. L’ADEMA avait son candidat en 2013, cela ne m’a pas empêché de gagner les élections à 77,8%. Donc trêve de discussion », l’a mis à l’aise.

Cette déclaration d’IBK a également mis à l’aise les ministres ADEMA du gouvernement Abdoulaye Idrissa Maïga (AIM) au moment où le peuple ADEMA était en colère contre eux. Car ce peuple n’a pas compris que ces représentants dans l’exécutif national puissent scier la branche sur laquelle ils sont assis, c’est-à-dire, en empêchant le  parti d’avoir un candidat à l’interne. Ce qui est la cause de la colère du peuple ADEMA contre ses ministres. Si le Professeur Dioncounda Traoré acceptait d’être le candidat du parti comme en 2012, et comme souhaité par la section ADEMA de Kati, le peuple lui reconnaitra son mérite un 13 juillet 2018.

Le drame de certains hommes politiques au Mali, c’est de n’avoir pas donné presque la  place à l’éthique dans leur sphère politique. Tel n’est pas le cas chez le Professeur Dioncounda. Lui, il a au moins  une éthique. C’est bien lui qui a déclaré à la veuille de l’opération « SERVAL », le 11 janvier 2013 que le Mali est un leg  eternel que chaque génération  se doit de transmettre intact.

Seydou DIARRA

Election Présidentielle 2018 candidature Dioncounda sauvera l’ADEMA naufrage

 

Source :Le Carréfour

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here