Accueil Confidentiel Si cette tendance se poursuit…Il ne l’emportera pas dans sa tombe! 

Si cette tendance se poursuit…Il ne l’emportera pas dans sa tombe! 

19
0
PARTAGER
Il était l’image, le son et surtout la  tête pensante du la Connerie Machin- Chose, la terrible Junte du Capi de Kati; il incarnait à lui seul toute la puissance de la Transition et le Maître d’oeuvre  de la victoire du candidat IBK.
Qui ne se rappelle pas encore de sa sortie ubuesque quelques jours après le premier tour de l’élection présidentielle de 2013 et après dépouillement de moins de 10% des résultats, disant ceci:
 » si cette tendance se poursuit…!
Et la tendance s’est poursuivie car au terme finalement d’un 2eme tour obtenu à l’arraché, IBK fut plébiscité par 77% des maliens et accéda ainsi au Saint Graal!
Oui, l’acharnement du Général de circonstance aura finalement payé et il avait bien le profil de l’emploi après avoir été l’artisan des basses oeuvres du bourreau de Kati. D’ailleurs les mauvaises langues n’affirment t-elles pas que le Général Sinko puisque c’est de lui qu’il s’agit aurait assisté au trépas du traître Youssouf Traoré qui a reposé en pièces au fond d’un puits, au massacre des bérets rouges et enfin aux tortures infligées au Colonel Malamine Konaré!
Les mêmes mauvaises langues affirment aussi que le tout nouveau  démocrate aurait précipité son départ de l’armée et renoncé à sa nomination au G5 Sahel pour éviter de se retrouver en face de celui dont il visionnait les tortures avec délectation.
Mais peu importe les événements ou raisons qui ont poussé le Général Sinko à quitter l’armée; quand on traîne 2 casseroles aussi bruyantes, celle du coup d’État qui a plongé le Mali dans le Chaos et celle de l’élection du PR IBK, la décence impose qu’on se taise et qu’on rase les murs.
Mais nous sommes au Mali et il faut croire que certains sont nés avant la honte, que nous avons perdu toute valeur morale et que nous sommes prêts à tout accepter pour des intérêts bassement matériels.
Cependant, ce qui est indécent et inacceptable, c’est l’agitation médiatique et politique à laquelle Moussa Sinko s’adonne depuis quelque temps en essayant de se faire passer pour un démocrate et pis encore qu’il s’auto proclame apôtre du  Changement!
Il ose être dans la déni allant jusqu’à dire que SI LE COUP D’ÉTAT ETAIT À REFAIRE QU’ IL N’Y PARTICIPERA PAS!
Mais bon Dieu de qui se moque t-on?
À part lui qui fait semble victime d’une amnésie temporaire et semble oublier que la situation  sécuritaire, la pire que nous vivons est la conséquence directe de leur coup D’ÉTAT débile, les maliens connaissent sa part de responsabilité comptable dans l’effondrement de notre pays.
Ce qui est innaceptable, c’est l’indecente posture de cet homme qui a été au firmament du pouvoir du PR IBK  en tout cas les 6 premiers mois du magistère ait attendu que la côte de popularité présidentielle franchisse tous les seuils d’alerte pour le quitter et l’insulter à tout va!
Ce qui est inacceptable c’est que ce Monsieur, Général et Saint Cyrien de son état ose déserter alors que le Mali est en guerre pour se lancer en politique et pousse l’inconvenance jusqu’à choisir la date la plus sacrée de l’armée ( le 20 Janvier) pour lancer son Mouvement!
Ce qui est inacceptable c’est permettre à ce Sniper Politique  de jouer encore un premier role dans notre pays!
C’est vrai que le PR IBK est désespérément seul aujourd’hui; les promesses électorales qui l’ont propulsé à la tête de l’état sont devenues son principal tourment; la Coalition qui l’a soutenu(Partis Politiques, Religieux, Junte et autres Organisations de la Société Civile)l’ abandonne peu à peu et devient  son principal pourfendeur après avoir été dans le gras du jambon pendant 5 ans.
Mais quelle crédibilité peut-on ou doit-on accorder à ces femmes et hommes qui pour leur POMME mordent la main nourricière et se découvrent comme par magie une fibre d’opposants ?
Cette malveillance contagieuse des anciens Pro IBK prouve que la collaboration commencée dans le miel a bel et bien pris fin dans le le fiel.
Nous farouches opposants de la première heure au régime du Mande Mansa veillons au grain et on ne s’en laissera pas conter!
Malgré l’ Amnesty carabinée et taillée sur mesure par la Législature de l’époque dont le mandat a été prolongé pour cette besogne, notre Loi Fondamentale n’a toujours pas changé et stipule dans son article 121:
TOUT PUSTCH OU COUP D’ÉTAT EST UN CRIME IMPRESCRIPTIBLE CONTRE LE PEUPLE MALIEN.
Alors nous  estimons que le Général Sinko n’est légitime à rien sauf à passer devant la Cour Martiale.
Fatoumata Sako
Citoyenne Malienne
Si cette tendance se poursuit…Il ne l’emportera pas tombe! 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here