Accueil / Politique / Election présidentielle de juillet 2018
Soumaila Cissé et Ibrahim Boubacar Keita

Election présidentielle de juillet 2018

Election présidentielle juillet 2018

 

Nous avons eu un entretien avec un officier de renseignement d’un pays frère  et ami  du Mali. Qui a préféré garder  l’anonymat. Voici le contenu de cet entretien.

Il nous dit qu’IBK ne se représentera pas à l’élection présidentielle de juillet prochain s’il a lieu, Il nous apprend qu’IBK  préfère garder  le  secret jusqu’à  à trois  voir  deux mois des échanges électorales.

Selon ce dernier, si IBK se prononçait dès  à présent le désordre rendra ingouvernable le pays  et il risquerait de perdre le contrôle total des affaires avant la fin de son quinquennat.L’une des conséquences de ce retrait prématuré serait l’augmentation de la  corruption, l’insécurité, et même des démissions dans le rang de son parti  et celle de la majorité présidentielle.

La même source nous informe que l’année 2018, s’annonce très bonne pour l’honorable Soumaïla CISSE qui est crédité de  69% des intentions de vote  pour être président de la république du Mali cette idée est partagée sur le plan national au sein même de la classe politique, et dans les milieux diplomatiques dont certaines chancelleries .

Sur le plan international il peut  avoir le soutien de plusieurs pays de l’Union Européenne, de L’Union Africaine, de la CEDEAO et de l’UEMOA et des Etats unis. Il semble selon l’officier de renseignement  de ce pays occidental  que  la solution  pour la résolution de la crise malienne passe par l’actuel chef de file de l’opposition.

Selon l’officier de renseignement Soumaïla Cisse peut venir à bout  de l’insécurité  à cause de sa modestie et de  son sens élevé du dialogue. Il peut promouvoir   l’éducation, la santé bref, le développement  du Mali.

Son atout, c’est qu’il  peut rassembler les fils du Nord,du Sud et du Centre ; s’il gagne les élections.

En plus son langage financier peut faire revenir les partenaires du Mali,Son programme précis  peut faire créer des emplois pour la jeunesse malienne.

Quand à Moussa Sinko Coulibaly, il pense que ce dernier peut y avoir une raison valable pour sa démission. Dans l’armée il peut y avoir des soutiens et même à l’étranger, si jamais il se présentait à l’élection présidentielle il a des chances d’aller au deuxième tour des élections contre Soumaïla Cisse s’il est soutenu par  les regroupements religieux, la jeunesse et les femmes . Mais pour cela il doit un peu soigner son image par un léger sourire.

L’officier pense qu’à défaut de Soumaïla Cissé ; Moussa Sinko peut devenir le président de la République du Mali.

En le faisant il peut gérer les affaires du peuple Malien, en tant que ancien haut gradé de l’armée connaissant les disfonctionnements sécuritaires. Il connait les besoins de l’armée Malienne pour en faire une force de frappe au sahel.

Il pense que si Moussa Sinko COULIBALY et Soumaïla Cisse se donnent  la main  ensemble ils peuvent bien travail pour faire sortir le pays du flou sécuritaire, politique et économique.

Siramakan  KEITA

Election présidentielle juillet 2018

 

Source : Le Carrefour

Voir aussi

Présidentielles de juillet 2018 : Les fare An ka Wili à la rencontre des populations de la Cité des Gendarmes à Banankoro

Share this on WhatsAppPrésidentielles juillet 2018 fare An ka Wili rencontre populations Cité Gendarmes Banankoro …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *