Accueil / Nord du Mali / Sortie de crise : Les choses encore bloquées au comité de suivi de l’accord

Sortie de crise : Les choses encore bloquées au comité de suivi de l’accord

Sortie crise choses encore bloquées comité suivi l’accord

 

Selon nos confrères le Républicain, les travaux de la 24ème session ordinaire du Comité de suivi de l’accord (CSA) qui devraient se tenir les 12 et 13 février 2018 ont été reportés à une date ultérieure. Et pour cause, les parties maliennes(le gouvernement, la Plateforme et la CMA) à l’Accord n’arrivent pas, jusqu’à présent, à accorder leurs violons.

Elles travaillent encore sur la faisabilité du chronogramme établi lors de la précédente session du CSA. Ce chronogramme prévoit l’installation du Mécanisme opérationnel de Coordination (MOC) de Tombouctou et de Kidal du 20 janvier au 15 mars 2018.

Avec ce report sine die et d’autres problèmes qui assaillent le Comité de suivi de l’accord (CSA), organe chargé de la mise en œuvre de l’accord, on assiste à un blocage qui a des conséquences fâcheuses sur le processus de paix au Mali.

Sortie crise choses encore bloquées comité suivi l’accord

 

Source : L’Indicateur Du Renouveau

Selon nos confrères le Républicain, les travaux de la 24ème session ordinaire du Comité de suivi de l’accord (CSA) qui devraient se tenir les 12 et 13 février 2018 ont été reportés à une date ultérieure. Et pour cause, les parties maliennes(le gouvernement, la Plateforme et la CMA) à l’Accord n’arrivent pas, jusqu’à présent, à accorder leurs violons.

Elles travaillent encore sur la faisabilité du chronogramme établi lors de la précédente session du CSA. Ce chronogramme prévoit l’installation du Mécanisme opérationnel de Coordination (MOC) de Tombouctou et de Kidal du 20 janvier au 15 mars 2018.

Avec ce report sine die et d’autres problèmes qui assaillent le Comité de suivi de l’accord (CSA), organe chargé de la mise en œuvre de l’accord, on assiste à un blocage qui a des conséquences fâcheuses sur le processus de paix au Mali.

Selon nos confrères le Républicain, les travaux de la 24ème session ordinaire du Comité de suivi de l’accord (CSA) qui devraient se tenir les 12 et 13 février 2018 ont été reportés à une date ultérieure. Et pour cause, les parties maliennes(le gouvernement, la Plateforme et la CMA) à l’Accord n’arrivent pas, jusqu’à présent, à accorder leurs violons.

Elles travaillent encore sur la faisabilité du chronogramme établi lors de la précédente session du CSA. Ce chronogramme prévoit l’installation du Mécanisme opérationnel de Coordination (MOC) de Tombouctou et de Kidal du 20 janvier au 15 mars 2018.

Avec ce report sine die et d’autres problèmes qui assaillent le Comité de suivi de l’accord (CSA), organe chargé de la mise en œuvre de l’accord, on assiste à un blocage qui a des conséquences fâcheuses sur le processus de paix au Mali.

Voir aussi

Kidal : IBK est notre candidat , a déclaré Mohamed Ag Intallah ,

Share this on WhatsApp  Arrivé en milieu de journée à kidal, après quelques heures de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *