Accueil / Dernières publications / Afrique / Crise anglophone: les ravisseurs d’un délégué régional lancent un ultimatum au gouvernement

Crise anglophone: les ravisseurs d’un délégué régional lancent un ultimatum au gouvernement

 

Depuis le 25 février 2018 Animnom Aron le délégué régional des affaires sociales du Nord-Ouest du Cameroun a été enlevé par des ravisseurs qui se réclament du parti du groupe armé de l’ambazonia defense forces.

A en croire nos confrères de cameroon-infos, ces ravisseurs avaient donné 48 heures au gouvernement pour présenter une preuve que les leaders d’Ambazonie sont toujours en vie. Au cas contraire, le délégué régional des affaires sociales sera exécuté.

Dans une vidéo datant du 10 mars et qui dure 59 secondes, l’on peut voir Animnom Aron, le délégué régional des Affaires sociales de la région du Nord-Ouest qui lance un appel à son ministre de tutelle, Madame Pauline Irène Nguene, d’interférer auprès du gouvernement, pour qu’il réponde aux doléances de ses ravisseurs.

«Je suis Animbom Aron Yong, Délégué Régional des Affaires Sociales pour la Région Nord-Ouest. Je demande au ministre des Affaires sociales d’intervenir auprès du gouvernement pour que les dirigeants de l’Ambazonie qui ont été arrêtés et amenés à Yaoundé, soient montrés publiquement afin qu’on ait la preuve qu’ils sont vivants. Je suis ici et ils ont donné 48 heures pour le faire sinon je serai sacrifié. J’ai été kidnappée par les Ambazonian defense force et je demande au ministre des Affaires sociales d’intervenir au niveau de la hiérarchie afin que ma vie puisse être épargnée », déclare-t-il.

Crise anglophone: les ravisseurs d'un délégué régional lancent un ultimatum au gouvernement

Même s’il nous semble difficile d’identifier la source authentique de cet enregistrement, il reste qu’il comporte des insignes des Ambazonians defense forces, l’un des groupes impliqués dans la lutte armée pour la sécession.

Rappelons qu’il s’agit du second enlèvement d’une autorité camerounaise, après celui de Marcel Namata Diteng, le sous préfet de Batibo. Cet administrateur civile avait été enlevé le 11 février 2018, en marge de la célébration de la fête nationale de la jeunesse.

Crise anglophone ravisseurs délégué régional lancent ultimatum gouvernement

Source: Arikmag

Voir aussi

Burkina Faso : 6 morts dont 5 gendarmes après une attaque à l’engin explosif

Share this on WhatsApp  Au moins 5 militaires burkinabé et un civil ont trouvé la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Malizine

GRATUIT
VOIR