Accueil Culture Pour cadrer les dérives des jeunes rappeurs au Mali: Master Soumy lance...

Pour cadrer les dérives des jeunes rappeurs au Mali: Master Soumy lance le festival Rapou Dogokun

21
0
PARTAGER
Master Soumy le rappeur Malien

 

Pour garder le Rap dans sa mission régalienne de conscientisation des peuples, le rappeur malien Master Soumi a initié le fest hip-hop Rapou Dogokun. 

Le lancement de la 1ere édition de cette grande rencontre entre les rappeurs nationaux et internationaux a eu lieu le lundi 19 mars dernier à la maison de la presse du Mali.

Prévu du 7 au 13 mai 2018 à Djalakorodji, en banlieue de la capitale Bamako, le festival hip-hop Rapou Dogokun, selon son initiateur Master Soumy est un cadre de rencontres d’échanges, de formations entre anciens et jeunes rappeurs sur la musique rap, née de la contestation, mais aujourd’hui, utilisée par certains jeunes rappeurs pour dépraver les mœurs.

En conférence de presse consacrant le lancement officiel du festival, Master Soumy était accompagné de son manager Dony Brasco et l’animateur vedette de l’émission Rap sur la TM2, Amadou Togo.

L’objectif d’un tel festival, selon Master Soumy, est d’outiller les jeunes rappeurs à travers un cadre d’échanges mais aussi de soigner ensemble avec l’appui des aînés les dérives qui enlèvent au Rap toute sa crédibilité.

Suivant les explications du conférencier, le festival s’articule autour de trois volets principaux : l’éducation (formation sur les techniques d’élaboration des fiches et la musique); échanges sur les thématiques comme la consommation de la drogue, la migration, la corruption, la gouvernance et le rôle de la jeunesse dans le processus électoral. Aussi, un concours de rap dont le thème est  » 16 mesures pour convaincre ».

Estimant que le rap est une musique de dénonciation et non de dépravation des mœurs, Master Soumy a souligné que  dénoncer les problèmes de société,  notamment les violences faites aux femmes et l’incivisme sont des missions du rappeur.

Pour permettre un succès à cette 1ere édition, les conférenciers ont informé que tous les rappeurs du Mali ont été avisés afin de préserver ce métier de toutes dérives.

Il s’agit, aux dires des conférenciers, de réunir à travers ce festival tous les pionniers et les jeunes frères pour sensibiliser.

« Nous voulons lutter contre la radicalisation des jeunes », indique Master Soumy qui veut que le rappeur reste dans le cadre et conforme au rap. Pour lui, le festival n’est pas là pour faire le jihadisme contre un rappeur mais il se veut un creuset pour organiser le secteur et les jeunes ont besoin d’être encadré et organisé.

« Nous n’avons rien a envié au monde. Les jeunes rappeurs maliens sont très talentueux. Le rap appartient à tous les acteurs du mouvement, soutient-il ajoutant que le rap est une musique de conscientisation qu’il faut préserver.

 A noter que les concerts sont gratuits.

cadrer dérives jeunes rappeurs Mali Master Soumy lance festival Rapou Dogokun

Dadjeré pour Malizine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here