Accueil / Sante / Burkina-Mali-Niger : Front commun contre le palu et les maladies tropicales négligées

Burkina-Mali-Niger : Front commun contre le palu et les maladies tropicales négligées

 

Dans le cadre de l’organisation des campagnes de traitement de masse contre les maladies tropicales négligées, l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS) organise les 20, 21, et 22 mars 2018, à l’hôtel le Cinquantenaire de Sikasso une réunion d’évaluation et de planification des activités transfrontalières entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger. La cérémonie d’ouverture était présidée par le directeur de cabinet du gouverneur de la région de Sikasso, Hamadoun Barry.

Dans le cadre de ses interventions prioritaires de développement pour lutter contre l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée, la Banque mondiale a décidé, en collaboration avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(Cédéao), d’investir dans le secteur de la santé à travers, entre autres, la mise en œuvre du Projet paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel (P/MTN), un projet régional qui couvre trois pays sahéliens membres de la Cédéao (Burkina Faso, Mali, Niger).

P-MTNDes comités transfrontaliers regroupant le personnel de santé des districts, les collectivités locales, les ONG et les organisations communautaires et les dirigeants communautaires locaux sont chargés de planifier et de coordonner la mise en œuvre des interventions et des activités impliquant deux ou plusieurs districts des deux côtés de la frontière.

Dans l’accomplissement de sa mission de coordination régionale des interventions du projet et en vue d’appuyer les pays dans les préparatifs des campagnes de traitement de masse contre les MTN et de CPS, l’OOAS organise la présente réunion d’évaluation et de planification des activités transfrontalières au niveau de chaque frontière, ceci dans la perspective de l’organisation de la campagne synchronisée de traitement de masse contre les MTN et la CPS.

La réunion regroupe environ 105 participants. Elle vise à appuyer les pays (Burkina Faso, Mali, Niger) dans la planification et la mise en œuvre efficace des stratégies harmonisées de lutte contre le paludisme et les MTN au niveau transfrontalier.

Le représentant de l’OOAS a, au nom du nouveau directeur de l’OOAS, le Nigérian Stanley Akolo, souhaité la cordiale bienvenue à cette session de planification des activités transfrontalières des campagnes de traitement de masse contre les MTN entre nos trois pays. Il a exprimé sa profonde gratitude au gouvernement pour les efforts déployés pour conduire avec succès les programmes de développement du secteur de la santé.

Selon lui, le Projet P/MTN au Sahel comporte des interventions nationales et régionales qui sont placées sous l’égide de l’OOAS. “La mise en œuvre de ce projet est basée sur le portage des meilleures pratiques régionales et les recommandations de l’OMS dans le domaine de la lutte contre le paludisme et les MTN”, indiquera-t-il. Il a rappelé l’utilité des rencontres du même genre en 2016 et 2017 qui ont permis d’harmoniser les stratégies nationales et la mise en œuvre conjointe des activités transfrontalières avec des résultats satisfaisants.

Le directeur de cabinet du gouverneur de la région de Sikasso a souligné l’engagement des plus hautes autorités de notre pays à ne ménager aucun effort dans le cadre de l’organisation des campagnes de traitement de masse contre les MTN.

Burkina-Mali-Niger Front commun contre palu maladies tropicales négligées

Ousmane Daou

Source: L’Indicateur du Renouveau 

Voir aussi

CHU GABRIEL TOURE : Perspectives prometteuses pour une assurance sanitaire

Share this on WhatsApp  5 milliards 344 millions de F CFA est le budget validé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *