Accueil / Société / CAFO : A quand le dénouement de la situation ?

CAFO : A quand le dénouement de la situation ?

 

La faitière des organisations féminines connait une guerre de tranchée née de la volonté d’une femme à tout amasser. Celle-ci  serait née de l’AG extraordinaire qui a vu la victoire de Mme Dembélé Ouleymatou Sow. Mais qui n’arrive toujours pas à prendre fonctions.

 

Elue à la tête de la CAFO,  Mme Dembélé Ouleymatou Sow, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, n’arrive pas à exercer ses fonctions requises  Cela, par le refus de reconnaitre une décision de justice par le camp adverse qui ne savoure pas vaincu.

L’auteur de ces pratiques s’appelle Mme Traoré Oumou Touré, Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille.  Elle dirigeait un Bureau illégal depuis 2013, nommée au Gouvernement dans ces conditions. Malgré tout, Mme Traoré Oumou Touré continue à tirer les ficelles contre la CAFO en ne passant pas le témoin. C’est dans ces conditions qu’intervient l’Assemblée Générale extraordinaire de novembre 2017 qui a abouti à la mise en place d’un nouveau Bureau avec à sa tête Mme Dembélé Ouleymatou Sow, ancienne Secrétaire Générale de la CAFO. Mais, la venue de cette dame n’est pas du goût de la sortante qui multiplie les invectives et avanies pour annuler les résultats de l’élection légalement déroulée. Toutefois, la Justice a débouté Mme Traoré Oumou Touré dans ses démarches à invalider l’AG extraordinaire et le Bureau issu de celle-ci (AG). Ce, malgré c’est elle le Chef du Département de tutelle de la CAFA ; donc, membre du Gouvernement.

Qu’est ce qui explique cette opposition à une décision de justice ? Sommes-nous dans un Etat de droit ou de quoi ? Ce sont là des questions que nous nous  posons aujourd’hui au vu de la situation qui prévaut au niveau de la faitière des associations féminines du Mali.

Il faut l’arbitrage des plus hautes autorités pour dénouer la crise avant qu’elle s’empire. Telle est la thérapie qu’il faut poser au vu du déroulement des choses à la CAFO et à leur évolution actuelle.  Le Mali actuel n’a pas besoin de ce genre de situation ; car, il en a tant vécu ces dernières années et continue à en subir avec la crise sécuritaire actuelle. Ajouter un autre problème à celui existant, c’est remuer le couteau dans la plaie. Les notabilités et leaders religieux sont aussi appelés à jouer leur partition dans cette crise ; car, c’est une question de sauvetage de la paix sociale et d’intérêt national. Etant le pilier de la société, la gent féminine a besoin de vivre dans la quiétude afin de contribuer à la construction et à la pacification de la mère patrie. Si celle-ci vit des tensions, c’est toute la sphère de la société qui en souffre. Ce message est adressé aux bonnes volontés afin qu’elle puisse agir pour dénouer la crise. Cela s’appelle anticipation !

CAFO A quand dénouement situation

A.D

Source: Le Soft

Voir aussi

Conflit intercommunautaire au centre et l’élection présidentielle : Le gouvernement tente de convaincre

Share this on WhatsApp  Le conflit intercommunautaire au centre du pays et la tenue de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *