Accueil Afrique 11 Béninois victimes de la traite des migrants en Libye sont rentrés...

11 Béninois victimes de la traite des migrants en Libye sont rentrés au pays

4
0
PARTAGER

 

Onze Béninois victimes de la traite des migrants en Libye sont rentrés au Bénin le 10 avril, a révélé vendredi le ministre béninois des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci, aux députés béninois à Porto-Novo.

“La situation de veille est toujours maintenue en collaboration avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) pour permettre à d’autres éventuels candidats au rapatriement de regagner le bercail”, a-t-il encore déclaré.

Répondant à l’inquiétude exprimée par 13 députés de l’opposition parlementaire face à la situation des migrants béninois en Libye, le chef de la diplomatie béninoise a indiqué que l’une des difficultés dans la gestion de cette situation était l’acheminement des laissez-passer entre Alger et Tripoli.

“Le Bénin dispose en Libye d’une représentation diplomatique qui a été momentanément fermée, à cause de la situation sécuritaire dans ce pays. En dépit de cet état de guerre civile, tout a été mis en oeuvre par le gouvernement pour assurer une présence efficace dans cette région, à travers un renforcement de la présence diplomatique du Bénin à Alger avec un réseau de consuls honoraires qui travaillent en synergie avec l’ambassade”, a-t-il expliqué.

Ainsi, a-t-il poursuivi, grâce à ses réseaux et canaux diplomatiques, le gouvernement béninois a pu recueillir, malgré tous les risques liés à la situation d’insécurité qui prévaut dans ce pays, des informations sur la présence ou non de ressortissants béninois sur le territoire Libyen.

“Ces informations ont conclu à la présence de quelques individus présumés béninois se trouvant dans les camps de Tadjourah, Zaouïa et Sabratha”, a-t-il indiqué, précisant que ces personnes, d’après les renseignements reçus, n’étaient pas soumises à des traitements inhumains et dégradants.

Le processus d’identification des ressortissants béninois a été rendu complexe en raison du fait que la plupart des personnes présumées béninoises ne possèdent aucune pièce d’identité, a-t-il précisé.

“Pour faire face à tout besoin de financement en urgence, le gouvernement béninois a constitué une provision, de 27.730.000 francs CFA”, a-t-il enfin indiqué.

11 Béninois victimes traite migrants Libye rentrés pays

Source: intellivoire.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here