Accueil Le Monde Syrie: l’arsenal chimique en « bonne partie » détruit, nouvelles frappes s’il recommence (Le...

Syrie: l’arsenal chimique en « bonne partie » détruit, nouvelles frappes s’il recommence (Le Drian)

27
0
PARTAGER
Photo d'Archive

 

Paris (France) – Les frappes occidentales ont détruit samedi une « bonne partie de l’arsenal chimique » syrien et d’autres opérations du même type seront menées si le régime de Damas continue à pepétrer des attaques chimiques, a averti le chef de la diplomatie française.

« Les objectifs qui avaient été fixés ont été atteints (…) Une bonne partie de son arsenal chimique a été détruite », a déclaré Jean-Yves Le Drian sur la chaîne BFMTV.

Ces frappes visaient aussi à dissuader le président syrien Bachar al-Assad de recourir une nouvelle fois à des armes chimiques contre des civils dans le conflit qui l’oppose aux insurgés, a-t-il dit.

« Sur la question de l’arme chimique, il y a une ligne rouge qu’il ne faut pas franchir et si d’aventure elle était refranchie, il y aurait une autre intervention. Mais je pense que la leçon sera comprise », a affirmé le chef de la diplomatie française.

Jean-Le Drian a répété qu’il n’y avait « pas de doute » sur l’emploi d’armes chimiques le 7 avril dans la ville insurgée de Douma et assuré bénéficier de renseignements sur l’implication des forces syriennes dans cette attaque dans laquelle au moins 40 personnes ont été tuées.

« Nous avons des renseignements fiables qui montrent que ce sont les forces armées syriennes qui ont managé l’opération », a déclaré le ministre.

Interrogé sur le fait que l’ordre ait pu être donné au plus haut niveau de l’armée syrienne, il a répondu : « Tout nous laisse à penser que c’est comme cela que cela s’est passé ».

A ce stade, il n’est pas établi que le président syrien lui-même ait pu donner l’ordre, a-t-il toutefois relevé.

Le président français Emmanuel Macron maintient son déplacement prévu fin mai en Russie indépendamment de ces frappes, qui ont visé un allié de Moscou.

« Ce déplacement n’est pas remis en cause. Il faut continuer à parler avec la Russie », a souligné le chef de la diplomatie française.

« Il faut que la Russie se rende compte qu’elle a voté des textes au Conseil de sécurité qu’il importe aujourd’hui de faire appliquer et (qu’il est nécessaire, ndlr) de ne pas se laisser embarquer par la barbarie de Bachar al-Assad », a-t-il ajouté en référence aux violations répétées des résolutions sur les cessez-le-feu et l’accès de l’aide humanitaire aux populations civiles.

« Je ne suis pas sûr que Bachar entendra tout mais je pense que Vladimir Poutine est en mesure d’entendre » ces messages, a-t-il voulu croire.

AFP

Syrie arsenal chimique bonne partie détruit nouvelles frappes recommence Drian

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here