Accueil / Politique / Bakary Camara, secrétaire général de la Section RPM France : « Le bilan d’IBK que nous trouvons positif est défendable »

Bakary Camara, secrétaire général de la Section RPM France : « Le bilan d’IBK que nous trouvons positif est défendable »

Bakary Camara secrétaire général Section RPM France bilan d’IBK trouvons positif défendable

 

« Nous exhortons le Président IBK à briguer un deuxième mandat pour l’honneur et le bonheur des Maliens »

Bakary Camara est le nouveau Secrétaire général de la Section du Rassemblement pour le Mali (RPM) de France. Ce natif de Makandiana dans la commune rurale de Siby, a su se frayer un chemin dans le monde de l’entreprenariat. Très connu au sein de la diaspora malienne, l’homme reste très attaché à son pays, voire ses terres d’origine. Il s’est fait élire conseiller communal à la mairie de Siby. Homme de conviction, Bakary Camara a inscrit son combat dans la défense des intérêts supérieurs de la nation. En sa qualité de secrétaire général, il ambitionne de tisser pour renforcer les bases du parti présidentiel. Le nouveau responsable du parti du Tisserand dans l’Hexagone trouve que le bilan du Président Ibrahim Boubacar Kéïta à la tête du Mali est positif, donc défendable. Il exhorte le Président fondateur du RPM à briguer un deuxième mandat pour l’honneur et le bonheur des Maliens. Depuis Paris où il réside, Bakary Camara nous a accordé un entretien exclusif. Lisez plutôt !

Le Challenger: Qui est Monsieur Bakary Camara ?

Bakary Camara : Je suis chef d’entreprise résidant à Paris. Natif de Makandiana dans la commune de Siby, cercle de Kati, région de Koulikoro, je suis élu communal de Siby et gérant de la société SARL-NOUNE secteur BTP. Depuis mars 2018, je suis le Secrétaire général de la Section RPM France pour un mandat de trois ans. Je suis également le secrétaire aux finances, développement et aux investissements du Haut Conseil des Maliens de France et Secrétaire aux relations extérieures de la Fédération Mandé en France.

Vous venez de prendre les commandes de la Section RPM France. Quel est le sentiment qui vous anime ?

C’est un sentiment de satisfaction, d’honneur et de réconfort.  C’est aussi le résultat d’un combat que j’ai mené depuis des mois avec mes camarades militants du parti en France.

A la date d’aujourd’hui, comment se porte le parti du tisserand en France ? 

Loin des critiques acerbes et des diffamations sur les réseaux sociaux, aujourd’hui, la section RPM France se porte très bien. Nous avons des militants engagés et déterminés sur le terrain.

Avec le renouvellement des instances, les militants du parti, de l’union des jeunes et des femmes sont plus que jamais requinqués pour rendre visibles nos actions sur le terrain et aller à la rencontre de nos compatriotes où qu’ils se trouvent.

Vous n’êtes pas sans savoir que le parti a enregistré beaucoup d’adhésions, notamment un groupe de femmes dynamiques de l’URD a adhéré au RPM avec force et vigueur à la tête duquel nous avons Madame Diane Touré, Didi Diawara et Hawa Sissoko qui est d’ailleurs la présidente de l’Union des femmes de la section RPM France.

Quelle va être la contribution de la Section RPM France dans la défense du bilan du Président Ibrahim Boubacar Kéïta ?

Notre objectif principal étant la réélection du Président Ibrahim Boubacar Keïta, la défense  de son bilan est notre quotidien et nous ne ménagerons aucun effort pour informer nos compatriotes sur la réalité des actions menées par le Président IBK. Le bilan que nous trouvons positif est défendable, nous serons face à nos compatriotes pour leur expliquer ce qui a été fait durant le premier mandat dans tous les domaines. Des activités seront organisées à cet effet en France et en Europe pour témoigner de notre engagement sur le terrain.

A l’instar d’autres démembrements du RPM, la section France appelle-t-elle le Président IBK à briguer un second mandat ? 

Au regard de tout ce qui a été fait de 2013 à nos jours, il est plus que nécessaire d’inscrire nos actions dans la continuité. La section RPM France demande au Président de la République d’achever les projets de développement socio-économique qu’il a amorcés durant son premier mandat. C’est pourquoi, nous l’exhortons à bien vouloir briguer un deuxième mandat pour l’honneur et le bonheur des Maliens.

Si le Président de la République décide de soumettre son bail au peuple pour renouvellement, la section que vous dirigez est-elle prête à mouiller le maillot au cours de la bataille électorale ?

Nous sommes déjà sur le terrain pour sensibiliser et défendre les actions du gouvernement. La section RPM France n’attend pas la déclaration officielle du Président de la République pour mouiller le maillot sur le terrain. C’est notre quotidien, notre engagement est sans faille.

Nous avons le courage et la capacité nécessaires pour véhiculer les messages de campagne du Président de la République en France et partout en Europe.  Avec cet engagement, la victoire est certaine !!! Je vous remercie.

Propos recueillis par Chiaka Doumbia

Bakary Camara secrétaire général Section RPM France bilan d’IBK trouvons positif défendable

 

Source : Le Challenger

Voir aussi

Tiébilé Dramé, président du Parena face à la presse hier : ‘’Le régime d’IBK ne peut pas amener le Mali ni à la paix, ni à la réconciliation, ni à la sécurité’’

Share this on WhatsAppTiébilé Dramé président Parena face presse hier régime d’IBK amener Mali ni …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *