Accueil / Politique / Le militantisme de Dioncounda mis en doute par un cacique de l’Adema

Le militantisme de Dioncounda mis en doute par un cacique de l’Adema

militantisme Dioncounda mis doute cacique l’Adema

 

C’était à la faveur des travaux de la commission de dépouillement mise en place dans le cadre de l’appel à candidature pour le choix du porte-étendard des Abeilles à l’élection présidentielle de 2018. Pour la circonstance, le Comité Exécutif a curieusement omis d’énumérer cette fois les documents à fournir. La correspondance y afférente s’est juste limitée à demander aux prétendants de postuler conformément aux dispositions statutaires. Du pain béni pour les partisans du Pr Dioncounda qui voulaient contourner sa personne pour faire porter sa candidature par une structure du parti. Le dossier ayant ainsi été constitué à l’emporte-pièce sans la caution du titulaire, il y manquait naturellement des pièces qui ne pouvait échapper à un membre tatillon de la Commission. Il s’agit d’un cacique parmi les hauts cadres de la Ruche, qui a osé réclamer qu’on fasse la preuve de l’appartenance de l’ancien président du PASJ par une copie de sa carte de militant. Le détail a naturellement offusqué et choqué plus d’un. Et certains n’ont pas manqué d’attirer son attention sur le portrait de Dioncounda Traoré affiché dans la salle de délibération de la commission aux côtés des autres anciens présidents ayant marqué l’histoire du parti. C’est dire aussi que l’Adema est peut-être la seule formation où il est permis de mettre en doute l’appartenance d’un militant ayant assuré la première responsabilité 15 ans sur les 26 années d’existence.

La Rédaction

militantisme Dioncounda mis doute cacique l’Adema

 

Source : Le Témoin

C’était à la faveur des travaux de la commission de dépouillement mise en place dans le cadre de l’appel à candidature pour le choix du porte-étendard des Abeilles à l’élection présidentielle de 2018. Pour la circonstance, le Comité Exécutif a curieusement omis d’énumérer cette fois les documents à fournir. La correspondance y afférente s’est juste limitée à demander aux prétendants de postuler conformément aux dispositions statutaires. Du pain béni pour les partisans du Pr Dioncounda qui voulaient contourner sa personne pour faire porter sa candidature par une structure du parti. Le dossier ayant ainsi été constitué à l’emporte-pièce sans la caution du titulaire, il y manquait naturellement des pièces qui ne pouvait échapper à un membre tatillon de la Commission. Il s’agit d’un cacique parmi les hauts cadres de la Ruche, qui a osé réclamer qu’on fasse la preuve de l’appartenance de l’ancien président du PASJ par une copie de sa carte de militant. Le détail a naturellement offusqué et choqué plus d’un. Et certains n’ont pas manqué d’attirer son attention sur le portrait de Dioncounda Traoré affiché dans la salle de délibération de la commission aux côtés des autres anciens présidents ayant marqué l’histoire du parti. C’est dire aussi que l’Adema est peut-être la seule formation où il est permis de mettre en doute l’appartenance d’un militant ayant assuré la première responsabilité 15 ans sur les 26 années d’existence.

La Rédaction

Voir aussi

Election présidentielle du 29 juillet: des maliens dénoncent la pléthore de candidature !

Share this on WhatsApp  L’élection présidentielle prévue pour le 29 juillet prochain arrive à grands …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *