Accueil People Appels téléphoniques : Qui en veut à Abdoul Fouad Do ?

Appels téléphoniques : Qui en veut à Abdoul Fouad Do ?

10
0
PARTAGER

 

Dans la nuit du samedi à dimanche 15 avril, un numéro a appelé le musicien Abdoul Fouad Do pour proférer des menaces xénophobes. Le numéro en question était injoignable après l’appel mais quelqu’un se présentant comme étant avocat à la Cour d’appel s’était présenté à l’artiste contre lequel il aurait tenu des propos xénophobes. Abdoul Fouad Do avait aussi reçu des menaces après avoir lancé un single pour la paix en 2012.

Celui qui a téléphoné au musicien le weekend dernier s’est présenté sous le patronyme Touré sans donner plus de détails. Par contre, il avait déclaré que le numéro d’Abdoul Fouad lui a été donné par un certain Moctar Touré, « coxer » (intermédiaire commercial) installé en Côte d’Ivoire. Tout ce que Moctar fait, selon Abdoul Fouad, c’est de chercher des véhicules pour charger les marchandises des importateurs maliens.

Le mystérieux avocat a demandé des comptes sur 5 camions ghanéens. Ces véhicules en provenance de la Côte d’Ivoire appartiennent à la société Eric ATTA Motors (3 camions) et la société Yatema Memorial (2 camions) dont Abdoul Fouad Do est le responsable.  Les camions chargés de riz pour Bakoré Sylla ont été déchargés à N’Golonina. Quelques jours après, Kader Fofana, le comptable de Bakoré Sylla, a payé le chargement de 4 camions.

Le seul camion dont le chargement n’a pas été payé appartient à Eric ATTA Motors. Mais Abdoul Fouad Do n’a pas eu le temps d’expliquer toute la situation. Le mystérieux avocat lui a raccroché au nez après avoir tenu des propos xénophobes. « Après avoir tenu ces propos, il était injoignable. J’ai essayé de le rejoindre en vain », a expliqué l’artiste.

A cause de ces propos xénophobes, Abdoul Fouad Do qui a la nationalité malien tient à prendre l’opinion publique à témoin. « Je suis un malien par le mariage ; la loi malienne est claire sur cela. Tous mes enfants son nés ici », a commenté le musicien.  Par ailleurs, le Ghana fait partie de la CEDEAO dont les citoyens peuvent voyager et séjourner dans n’importe quel Etat membre avec une simple carte d’identité nationale.

Mieux, a rappelé Fouad Do, celui qui a tenu des propos xénophobes à son égard doit prendre connaissance de la convention de Modibo et N’Kruma intitulée Mali-Ghana-Guinée. C’est aussi l’occasion pour l’artiste de rappeler qu’il a été l’un des premiers musiciens à chanter pour la paix à travers le single Brothers-Sisters en 2012, ce qui lui a valu des menaces de mort à deux reprises.

Par ailleurs, l’artiste a rappelé que le nommé Moctar dont a parlé l’avocat avait négocié l’an passé des camions ghanéens pour transporter du sucre au compte de la société NBB. Un responsable de cette société, Tigana, avait immobilisé le camion dans la cour de l’usine parce que Moctar avait pris plus qu’il ne devait et avait refusé de retourner à NBB le surplus.

Il a fallu que Fouad Do, à la demande du chauffeur qui avait duré à Bamako, paye de sa poche pour que le camion soit libéré. «Je suis allé voir Tigana et j’ai payé de ma poche des millions pour que le camion soit libéré. Je l’ai fait pour le chauffeur. Alors il faut que l’avocat sache le genre de personne qu’il veut défendre », a dit Abdoul Fouad.

Appels téléphoniques Qui en veut Abdoul Fouad Do

Soumaila T. Diarra

Source: Le Républicain 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here