Accueil / Insécurité / Cercle d’Ansongho : Au moins 5 civil Idaksahah tués suite à l’attaque de leur campement

Cercle d’Ansongho : Au moins 5 civil Idaksahah tués suite à l’attaque de leur campement

Cercle d’Ansongho moins 5 civil Idaksahah tués suite l’attaque campement

 

72 heures après le meurtre de près de 9 civils de la communauté Idaksahakdans deux attaques distinctes, mercredi dernier, ce samedi encore d’autres civils de la même communauté ont été tué. Les faits sont survenus vers 20 heures, à Takegat, localité située à environ 25 km au sud-est d’Indelimane, dans le cercle d’Ansongho.

Des individus armés ont lancé une offensive contre les civils dans un campement situé dans cette zone tuant 5 d’entre eux. Signalons que c’est dans la même zone que 9 civils Idaksahak ont été tués, le mercredi dont 7 qui se rendaient à la foire de Ménaka et 2 dans un campement. Les assaillants ont également incendié des tentes et pillé d’autres biens.

Il faut dire que depuis que leurs principales bases ont été détruites par les combattants de la coalition MSA-GATIA, dans la région de Ménaka et une partie de Gao, les éléments de Daesch au Grand Sahara d’Adnan Al Sahraoui ne cessent de s’en prendre aux communautés proches de ces mouvements armés en représailles.

Cercle d’Ansongho moins 5 civil Idaksahah tués suite l’attaque campement

 

Source : Kibaru

72 heures après le meurtre de près de 9 civils de la communauté Idaksahakdans deux attaques distinctes, mercredi dernier, ce samedi encore d’autres civils de la même communauté ont été tué. Les faits sont survenus vers 20 heures, à Takegat, localité située à environ 25 km au sud-est d’Indelimane, dans le cercle d’Ansongho.

Des individus armés ont lancé une offensive contre les civils dans un campement situé dans cette zone tuant 5 d’entre eux. Signalons que c’est dans la même zone que 9 civils Idaksahak ont été tués, le mercredi dont 7 qui se rendaient à la foire de Ménaka et 2 dans un campement. Les assaillants ont également incendié des tentes et pillé d’autres biens.

Il faut dire que depuis que leurs principales bases ont été détruites par les combattants de la coalition MSA-GATIA, dans la région de Ménaka et une partie de Gao, les éléments de Daesch au Grand Sahara d’Adnan Al Sahraoui ne cessent de s’en prendre aux communautés proches de ces mouvements armés en représailles.

Voir aussi

Sévaré :Un militaire de l’EUTM Mali décédé dans un incident

Share this on WhatsApp Le 18 mai 2018, alors que l’EUTM- Mali effectuait une mission …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *