Accueil / Opinions / En un mot : La colère populaire
Dramane Aliou Koné

En un mot : La colère populaire

En un mot colère populaire

 

“Quand le peuple se sent délaissé, il cherche à se rendre justice”. Ces propos de Nelson Mandela collent à merveille à la situation actuelle de notre pays. Dimanche à Fana, les populations sont descendues dans les rues pour réclamer la sécurité. Hier, mardi, celles de Sadiola sont sorties pour réclamer de l’eau.

Au même moment à Bougouni, les ressortissants de huit localités battaient le pavé pour l’opérationnalisation de leurs régions, dont la loi de création remonte à 2012. A Mopti, la découverte du corps sans vie d’une femme mariée a suscité un grand émoi.

Toutes ces manifestations dénotent de la crise de confiance qui s’est installée entre les dirigeants et les populations. On ne peut pas oublier les multiples mouvements de grève annoncés dont celle des magistrats. Les juges réclament plus de sécurité après l’enlèvement d’un des leurs.

On le voit, l’Etat est accusé de laxisme, voire de mauvaise foi. Comme pour dire que la gouvernance est la chose la moins partagée de nos jours.

DAK

En un mot colère populaire

 

Source : L’Indicateur Du Renouveau

“Quand le peuple se sent délaissé, il cherche à se rendre justice”. Ces propos de Nelson Mandela collent à merveille à la situation actuelle de notre pays. Dimanche à Fana, les populations sont descendues dans les rues pour réclamer la sécurité. Hier, mardi, celles de Sadiola sont sorties pour réclamer de l’eau.

Au même moment à Bougouni, les ressortissants de huit localités battaient le pavé pour l’opérationnalisation de leurs régions, dont la loi de création remonte à 2012. A Mopti, la découverte du corps sans vie d’une femme mariée a suscité un grand émoi.

Toutes ces manifestations dénotent de la crise de confiance qui s’est installée entre les dirigeants et les populations. On ne peut pas oublier les multiples mouvements de grève annoncés dont celle des magistrats. Les juges réclament plus de sécurité après l’enlèvement d’un des leurs.

Voir aussi

Internet : Des vidéos et publications déroutent le débat politique malien

Share this on WhatsApp  A la veille de l’élection présidentielle, certains Bamakois invitent la population …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *