Accueil Actualités Mali : Les magistrats outillés sur le contentieux électoral

Mali : Les magistrats outillés sur le contentieux électoral

23
0
PARTAGER

 

Pour la tenue d’élections libres, transparentes et crédibles au Mali, un séminaire national sur le contentieux électoral regroupe des magistrats et acteurs politiques du 21 au 23 mai 2018 à l’Hôtel Olympe International de Bamako. 

Pour des élections apaisées au Mali, le ministère de la justice a organisé un séminaire national sur le contentieux électoral, en collaboration avec la MINUSMA. 

Également, une cinquantaine de Magistrats et hommes politiques prennent part à cette formation de trois jours.

La session de formation s’est ouverte ce lundi  21 mai sous la presidence du Secrétaire général du Ministre de la Justice, M. Sombé Théra, en présence du Directeur Général de l’Institut National de Formation Judiciaire (INFJ), Dr. Touba Koné, le représentant de la MINUSMA, M. Martin Nadon des participants.

Dans son intervention, le Directeur général de l’Institut National de Formation Judiciaire, Dr. Koné, s’est réjoui de la tenue de cette formation en cette période électorale au Mali.

« La formation alternative est la plus efficace pour l’atteinte d’une justice de qualité. Si la justice est un service public, les citoyens sont dans l’attente des qualités », souligne Dr Touba Koné qui ajoute que la politique de formation systématique engagée par l’INFJ  a perçu la pertinence des insuffisances de l’appareil judiciaire.  Selon lui, la stabilité des institutions et la paix sociale dépens de la qualité de la justice.

Pour le représentant de la MINUSMA, il s’agit d’engager des réflexions à travers des propositions pour aboutir à des contributions novatrices. Pour lui, durant ce séminaire, la classe politique, majorité et opposition, doit tirer profit des échanges et propositions pour la réussite des prochaines élections  dans notre pays.

Le contentieux électoral s’adresse aux magistrats et acteurs politiques, souligne le représentant du ministre qui ajoute que l’organisation des élections libres, transparentes et crédibles constitue le socle de toute démocratie.

 « Le juge peut engager l’avenir d’une nation par son jugement. Il doit mesurer toute sa responsabilité dans la gestion du contentieux électoral », recommande le secrétaire général du ministre, M. Sombé Théra qui, pour lui, cette rencontre est un cadre d’échanges pour partager des expériences.

A l’en croire, cette session de formation s’articule autour des points notamment, l’acte préparatoire des élections ; l’inscription des électeurs sur la liste électorale ; le contrôle de validation des candidatures ; les pouvoirs et limites du juge.

Mali magistrats outillés contentieux électoral

Issiaka Tamboura pour malizine 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here